DiversSociété
A la Une

Pakistan: un garçon de 8 ans risque la peine de mort pour blasphème

 L’enfant est devenu la plus jeune personne jamais accusée de blasphème dans le pays, une accusation passible de la peine de mort. 

Le garçon a été accusé d’avoir «intentionnellement uriné sur un tapis» dans la bibliothèque de la madrassa le mois dernier, où étaient conservés des livres religieux.

Publicité

La famille du garçon se cache actuellement et de nombreux membres de la communauté hindoue du Pendjab ont fui la région après qu’un groupe de musulmans a attaqué un temple hindou en signe d’indignation après la libération sous caution du garçon accusé la semaine dernière.

Des soldats ont été déployés dans la région pour aider à maintenir la paix.

Samedi, 20 personnes ont été arrêtées dans le cadre de l’attaque du temple.

S’adressant au Guardian depuis sa clandestinité, l’un des membres de la famille du garçon a déclaré: « Il [le garçon] n’est même pas au courant de ces problèmes de blasphème et il s’est faussement livré à ces questions. Il ne comprend toujours pas quel était son crime et  pourquoi il a été gardé en prison pendant une semaine.

Nous avons quitté nos magasins et notre travail, toute la communauté a peur et nous craignons des réactions négatives. Nous ne voulons pas revenir dans cette zone.

Nous ne voyons aucune action concrète et significative qui sera prise contre les coupables ou pour protéger les minorités vivant ici. »

Les experts juridiques sont choqués par les accusations de blasphème portées contre l’enfant.  Ramesh Kumar, législateur et chef du Conseil hindou du Pakistan, a déclaré : 

Publicité 2

« L’attaque contre le temple et les allégations de blasphème contre le garçon mineur de huit ans m’ont vraiment choqué.

Plus d’une centaine de maisons de la communauté hindoue ont été vidées par crainte d’attaques. »

Kapil Dev, un militant des droits humains, a déclaré : « Je demande que les charges retenues contre le garçon soient immédiatement abandonnées et j’exhorte le gouvernement à assurer la sécurité de la famille et des personnes forcées de fuir. Les attaques contre les temples hindous se sont multipliées ces dernières années, montrant une escalade du niveau d’extrémisme et de fanatisme. Les récentes attaques semblent être une nouvelle vague de persécution des hindous. »

LIRE AUSSI: Nigeria: 8 personnes tuées suite à un blasphème contre l’Islam

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page