À la Unekenya
A la Une

#Plus de prêt au Kenya : Les Kényans frustrés poursuivent leurs manifestations contre les prêts du FMI

Les Kényans poursuivent leurs manifestations en ligne contre les prêts du Fonds monétaire international (FMI) quelques jours après que l’institution a approuvé une demande de prêt de 2,34 milliards de dollars.

Les internautes frustrés ont commencé à manifester leur mécontentement vendredi, 2 avril, lorsque le FMI a approuvé le prêt énorme qui a aggravé la situation de la dette du Kenya.

Publicité

Cependant, les protestations en ligne se sont intensifiées lundi 5 avril. Plusieurs Kényans ont pris d’assaut les pages des médias sociaux du FMI pour un troisième jour, demandant pourquoi l’institution accordait encore des prêts à un pays qui croule déjà sous la dette.

Une partie des utilisateurs a demandé au FMI de procéder préalablement à un audit de l’argent qu’il avait prêté au Kenya dans le passé avant d’approuver toute demande de prêt.

« Plus de 2 millions de Kényans sont au chômage, nous ne pouvons pas faire face à nos dépenses quotidiennes, nous ne pouvons même pas mettre un simple repas sur la table, nous Kényans croupissons dans la pauvreté et pourtant vous continuez à nous imposer un fardeau supplémentaire, s’il vous plaît, arrêtez », a écrit le Dr Peter Ogolla a déclaré.

« Ne débloquez plus de fonds pour le gouvernement kényan. Tout l’argent est volé et un Kényan ordinaire n’a rien à en tirer, à part le fait d’être lourdement taxé pour rembourser ces prêts. Nous allons continuer les manifesterons si vous continuez à prêter au Kenya », a réagi un autre.

« Quel projet tangible ce gouvernement a-t-il réalisé avec les prêts déjà existants pour que vous approuviez un autre prêt ? », s’interroge un autre.

Publicité 2

Un autre groupe de Kényans a estimé que les prêteurs internationaux avaient des motifs cachés en donnant plus d’argent au Kenya alors que sa crise de dette s’aggrave.

Crédit photo : businessinsider

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page