Technologie

La polémique des fake news de Facebook relancée

Facebook vient encore de créer le buzz comme on le dit. Cette fois-ci, le réseau social a activé par erreur son dispositif de “safety check” – qui permet aux utilisateurs de rassurer leurs amis en cas de catastrophe naturelle ou d’attentat – en Thaïlande peu après la publication d’un article sur une explosion à Bangkok, mardi 27 décembre. Pourtant, aucune bombe n’avait explosé dans la capitale thaïlandaise. Il a fallu plus d’une heure à Facebook pour désactiver le safety check.

La polémique des fake news de Facebook relancée

Publicité

 

« Une confusion pour des balles et des pétards »

Bangkokinformer.com, le site  qui a publié cette fausse information, est un portail qui se contente de reprendre des informations glanées par ailleurs sur le Web. Interrogé, Facebook nie s’être fait dupé par une “fake news”. Il affirme que son “safety check” s’est activé automatiquement après que “la communauté des utilisateurs et des sites tiers de confiance” ont fait circuler sur le réseau social des informations au sujet de “bombes” à Bangkok. En l’occurrence, il s’agirait d’un homme qui se tenait sur le toit d’une banque, non loin du bureau du Premier ministre, muni de balles de ping-pong chargées avec des pétards. Cet événement a aussi été relaté par plusieurs personnes.

« Un algorithme pas si irréprochable »

Cet incident refait monter à la surface les critiques dont le réseau social avait déjà été l’objet tout le long de 2016. En effet, il était reproché au réseau social d’avoir remis l’essentiel de ses activités éditoriales entre les mains, pas si expertes, de son algorithme maison. Ce dernier a joué un rôle central dans la propagation des fausses nouvelles en échouant à plusieurs reprises à déceler les informations trompeuses et en les propulsant tout en haut du fil d’actualité d’utilisateurs de Facebook.

Tags

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée +224-669-00-03-21 aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer