EuropeMonde

Portugal: Interdiction à un patron d’envoyer des SMS à son employé après le travail

Le Parlement du Portugal a adopté de nouvelles lois sur le travail, y compris celles qui visent à aider les travailleurs dans les zones reculées.

En vertu des nouvelles lois, les entreprises devront aider à payer les dépenses occasionnées par le travail à distance, telles que des factures d’électricité et d’Internet plus élevées.  Les employeurs pourraient également être passibles de sanctions s’ils contactent des travailleurs en dehors des heures de travail.

Les nouvelles lois interdisent également aux employeurs de surveiller leurs employés pendant qu’ils travaillent à domicile.  Les modifications apportées à la législation du travail portugaise ont des limites ;  elles ne s’appliqueront pas aux entreprises de moins de dix salariés.

Euronews rapporte qu’une proposition visant à inclure le « droit de déconnexion » (le droit légal de désactiver les messages et les appareils liés au travail en dehors des heures de bureau) a été rejetée par les députés portugais.

Le Portugal est le premier pays d’Europe à modifier ses règles de travail à distance à la suite de la pandémie, et on a également appris que les nouvelles mesures visent également à lutter contre la solitude, les entreprises devant organiser des réunions en face à face au moins tous les deux  mois.

Les mesures temporaires introduites en janvier de cette année ont rendu le travail à distance une option obligatoire, à quelques exceptions près.  Les employeurs étaient également tenus de fournir les outils nécessaires pour faire le travail à domicile.

Alors que le travail à distance tout au long de la pandémie a apporté une nouvelle flexibilité à beaucoup, la nécessité d’une intervention supplémentaire est devenue évidente à travers des problèmes tels que l’accès inégal à l’équipement informatique.

La ministre portugaise du Travail et de la Sécurité sociale, Ana Mendes Godinho, qui s’est exprimée lors de la conférence Web Summit à Lisbonne la semaine dernière, a déclaré que la pandémie avait accéléré la nécessité de « réglementer ce qui doit être réglementé ».

 Godinho a dit: « Le télétravail peut changer la donne si nous profitons des avantages et réduisons les inconvénients. Nous considérons le Portugal comme l’un des meilleurs endroits au monde pour ces nomades numériques et ces travailleurs à distance à choisir de vivre, nous voulons les attirer au Portugal. »


Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page