Afrique

Libye: Le Premier ministre victime d’une attaque armée

L’insécurité qui règne en Libye depuis l’assassinat de Mouammar Kadhafi continue à gagner de l’ampleur. Sur le terrain, différents groupes armés s’affrontent pour le contrôle des points les plus stratégiques de la Libye. L’un, reconnu par la communauté internationale tandis que le second est sous le contrôle du Général Khalifa Haftar qui contrôle l’Est du pays

Ce lundi 20 Février, un convoi dans lequel se trouvait le Premier ministre  du gouvernement légitime a subi une  attaque à main armée. Mais, heureusement, il y a plus de peur que de mal. Deux gardes présidentielles ont été blessées. L’on ne signale aucune perte en vies humaine. L’attaque à l’arme lourde s’est déroulée en fin de matinée, à l’Ouest de Tripoli plus précisément à « Al-Qssour » (Les Palais).

Au moment où des individus ouvraient le feu sur le convoi, le Premier ministre libyen, Fayez Serraj, roulait sur une autoroute en compagnie  du président du Conseil d’État, Abdelrahman Swehli, et du commandant de la garde présidentielle Najmi Naku.

« Les tirs ont fait deux blessés parmi les éléments de la garde présidentielle », a indiqué  l’attaché de presse du Haut conseil d’Etat, Mohamed Ammar.

Les informations font état de ce qu’une réunion de sécurité est en cours pour en savoir plus sur  l’attentat.

Composé de 100 membres, le Conseil d’Etat libyen se veut un organe mis en place à la suite d’un accord politique. Il est essentiellement constitué des membres de l’ancien parlement.

Khalifa Haftar, et le Premier ministre  Fayez Seraj soutenu par la communauté internationale devaient se rencontrer à Alger pour une discussion  sur la possibilité de la formation d’un gouvernement d’union nationale.

La rencontre n’a pas eu lieu parce que le général Haftar affirme qu’il n’envisage aucune reprise de discussion avec Fayez Seraj qui dirige l’administration reconnue par la communauté internationale.

Yao Junior L

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page