Côte d'Ivoire

CPI: Les révélations de l’ex-DG de la police sur Gbagbo

L’ex-Directeur général de Police nationale,  Bredou M’bia, séjourne en ce moment à la Haye au Pays-Bas dans le cadre du procès de Charles Blé Goudé et de Laurent Gbagbo. En tant que témoin, il a confirmé devant la CPI les spéculations au sujet des chefs de l’armée lors de la crise postélectorale. Il affirmé, comme l’avaient déjà appris plusieurs rumeurs, que la haute hiérarchie des FDS dont il faisait partir,  avait demandé à Gbagbo de rendre le tablier.

« Nous avons rencontré le Président à sa résidence avec monsieur Charles Blé Goudé, à l’époque ministre de la jeunesse, le ministre des Affaires étrangères, le ministre de l’Intérieur, le ministre de la Défense, et les grands commandements. Nous n’avons pas discuté avec le Président. Nous sommes allés pour faire une proposition », a expliqué Bredou M’bia sur le motif de leur présence à la résidence de Gbagbo, le 12 janvier 2011.

Publicité

Puis le général de poursuivre : « Nous lui avons demandé, si possible de se retirer, après les élections. C’est-à-dire, après les élections, il est indiqué qu’il n’ pas eu les élections donc on souhaite qu’il n’exerce pas les fonctions de chef d’Etat pour éviter les difficultés. Il ne nous a pas donné de réponse. Il a dit ‘’j’ai compris’’ », a indiqué l’ex-DG de la police nationale.

Selon lui, cette action avait été décidée de concert au niveau de la hiérarchie de l’armée au cours d’une réunion à laquelle ont pris part les généraux Kassaraté, Guiai Bi Poin, Philippe Mangou, Vagba Faussignaux et  lui-même ainsi que d’autres collaborateurs.

Mais tous n’ont pas voulu se rendre chez le président Gbagbo.

« La première fois, Mangou est allé seul, mais on n’a pas eu la suite, donc ensemble on est parti. Il y avait eu une rencontre des chefs de commandements à l’Etat-major des armées avant qu’on se rende à la résidence. Il n’y avait pas de civil à cette réunion parce que c’était une réunion des chefs de commandement. C’était une décision unanime (…) Mais quand on a décidé d’aller, le général  commandant supérieur de la gendarmerie ne voulait pas y aller. Mais à la dernière minute, il s’est allié au groupe et nous sommes allés ensemble », a expliqué Bredou M’bia devant un Charles Blé Goudé apparemment agacé.

Ce témoignage rejoint un article que Jeune Afrique avait publié il y a quelques années apprenant que l’ex-chef d’Etat-major de Côte d’Ivoire, le Général Philippe Mangou, avait prévenu le président Gbagbo de se retirer vu l’incapacité de gagner la guerre. Ce dernier s’était attiré les foudres de l’entourage du président pour avoir exprimé cette proposition.

Publicité 2


 

Tags

Hippolyte YEO

Hello, Je suis Pharel Hippolyte YEO, passionné d'High-Tech et de culture. Sur AfrikMag, je vous donne des news fraiches concernant les innovations technologiques en Afrique, le Showbiz africain et la vie de la diaspora africaine. hyeo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer