DiversSociété

Prêter aux gens votre numéro de compte pour recevoir de l’argent est risqué, selon une policière nigériane

Un homme passera probablement Noël en prison après avoir mis son numéro de compte bancaire à la disposition d’un ami pour transférer de l’argent, sans savoir que l’argent a été obtenu par des moyens frauduleux.

Publicité

La policière nigériane Dolapo Badmus qui a revelé l’histoire explique que l’ami en question est désormais en fuite et que celui qui a fourni son numéro de compte pour la transaction doit payer le prix.
Elle a averti les gens de ne pas «prêter» leurs numéros de compte bancaire aux personnes qui souhaitent recevoir de l’argent via leur compte.

«Ne prêter jamais à quelqu’un votre numéro de compte pour recevoir de l’argent, votre compte devrait être pour votre propre usage, quelqu’un est en détention pour avoir prêté à un« ami » son compte, il n’a jamais su que l’argent qu’il recevait provient d’une source d’arnaque. L’ignorance n’est pas une excuse devant la loi. »

« Il est si risqué de simplement divulguer votre numéro de compte pour les transactions que vous ne pouvez pas garantir. Cet homme va  » peut-être  » passer Noël en détention, d’autant plus que l’ami est en fuite. Les enquêteurs ont déclaré que seul son «ami» pouvait clarifier son innocence, malheureusement, cet ami n’est repérable nulle part en ce moment. »

Prêter aux gens votre numéro de compte pour recevoir de l'argent est risqué, selon une policière nigériane

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page