Uncategorized
A la Une

PSG: Messi, Neymar et Mbappé inquiètent les fans avant la Ligue des Champions

Le Paris Saint-Germain (PSG) a connu son premier revers de la saison. Les joueurs de la capitale française ont buté sur l’As Monaco en clôture de la 4e journée de Ligue 1.

Et si la machine  PSG n’était pas si fiable qu’on ne le pensait ? et si les victoires obtenues face à Clermont (5-0), Montpelier (5-2) et Lille (7-1) n’étaient que utopiques ?

Ce dimanche, Paris a montré des insuffisances avant son premier match de Ligue Européenne des Champions contre la Juventus de Turin. Le trio Messi, Neymar, Mbappé a été mis à rude épreuve de quoi rappeler les mauvais souvenirs notamment en Ligue des Champions et dire que ce PSG là est très fragile lorsque l’adversité est élevée.

Hier, Lionel Messi n’a pas été à la hauteur des attentes, en témoignent ses nombreuses approximations balle au pied et sa faible capacité à faire des différences avec le cuir rond. Déjà habitué à flirter avec les montants pour sa première saison en Ligue 1, le septuple Ballon d’Or a aussi trouvé le poteau droit de l’ASM juste avant la pause (45e). Le natif de Bondy a lui vécu une soirée à vite oublier, au cours de laquelle son accolade avec Neymar après le penalty sera peut-être l’image la plus marquante de son match.

Face à son club formateur, qu’il appréciait tant avant le coup d’envoi de ce choc (10 buts et 6 passes décisives en 11 matchs), KM7 a trop voulu forcer le destin. Il a gentiment chauffé les gants de Nübel (37e, 49e) quand Disasi ne protégeait pas son but (44e), avant de faire preuve d’une grossière erreur.

« Benoît Badiasile et moi on était chargé de sortir sur Messi et Neymar qui décrochaient, ça a été un gros point du match, analysait Axel Disasi en zone mixte. En sortant, on les mettait assez loin du but et c’était plus difficile pour eux de trouver des solutions, parce qu’on sait que dès qu’ils s’approchent du but ils peuvent faire des différences. » Le défenseur central français de 24 ans avait auparavant expliqué au micro de Prime Video avoir « su contenir Messi et Neymar dans la ‘pocket’. » « Quand je dis dans la pocket, c’est dans l’interligne. C’est comme ça que le coach appelle cette zone où Messi et Neymar décrochent », précisera-t-il ensuite en zone mixte.


lire aussi: Pierre-Emerick Aubameyang « battu par des voyous encagoulés » lors d’un braquage armé

Après un jour sans magie pour les artistes, l’heure est maintenant aux interrogations. Le PSG s’apprête à entamer une essoufflante série de 7 matchs en 21 jours, avec le début de la campagne européenne en Ligue des champions. « L’objectif jusqu’à maintenant était de trouver une ossature et une base de travail, avec quelques variétés. On va injecter du sang frais. Certains ont souffert. Notre capitaine a souffert de crampes. On a été parfois à la rupture défensivement, ce qui a provoqué des sprints. Monaco est la première grosse équipe que l’on rencontre et qui nous a imposés un gros défi athlétique et tactique », a prévenu Christophe Galtier en conférence de presse. Et si le repos était finalement ce dont avaient besoin les meilleurs atouts offensifs du PSG pour retrouver de leur superbe ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!