R.D Congo

RDC: 24 passagers clandestins meurent dans un déraillement de train

Au moins 24 personnes ont été tuées et 31 blessées dimanche 17 mars en République démocratique du Congo (RDC) dans le déraillement d’un train de marchandises à bord duquel avaient pris place des passagers clandestins, ont annoncé la police et les secours.

Le bilan fait état de 24 morts et 31 blessés, dimanche 17 mars 2019.

Publicité

Ce nouveau drame des transports s’est produit précisément au Kasaï, dans le centre-ouest du pays. « Nous avons sorti 24 corps, surtout des enfants. C’est un bilan provisoire car les wagons sont encore couchés. La plupart des passagers sont des clandestins car c’est un train de marchandises. Nous avons suspendu les recherches car la nuit vient de tomber dans la zone », selon un responsable de la police de la gare ferroviaire de Bena Leka, à 140 km au nord de Kananga.

Plusieurs wagons sont tombés dans l’eau à la hauteur du pont sur la rivière Luembe. Cinq autres wagons sont encore couchés », ajoute la source.

C’est le troisième déraillement de train qu’observe le pays depuis le mois de mars selon un rapport de la Société nationale des chemins de fer.

La société nationale des chemins de fer attribue ces accidents à répétition à l’état vétuste du réseau ferroviaire qui n’est pas correctement entretenu.

Les experts du transport indiquent que de nombreux trains au Congo datent des années 1960.

Emeraude ASSAH

Crédit photo : Kinduinfo.net

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

  1. CE GENRE D’ACCIDENT SONT CAUSE PAR LA MAUVAISE STABISATION DE CHEMIN DE FER AU CONGO.JE SUIS A KANANGA UNE VILLE AU CENTRE DE L’AFRIQUE.0978646118

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer