R.D Congo

RDC: L’Etat islamique se signale: un couvre-feu décrété, après l’explosion d’une deuxième bombe

Une deuxième bombe a explosée le dimanche soir à Béni en RDC, quelques heures après la première détonation qui fait deux blessés. Une énième explosion, qui a poussé le maire de la ville à décréter un couvre-feu pour préserver la vie des habitants.

Publicité

Cette deuxième explosion a eu lieu près d’un bar le dimanche soir, précisément à 19h 30, soit plusieurs heures après celle du matin dans une église catholique. En plus du porteur de la bombe qui a été tué pendant l’explosion, il y a eu aussi un civil qui a perdu la vie, et deux autres personnes ont été blessées.

LIRE AUSSI: https://www.afrikmag.com/une-fille-de-11-ans-devient-la-plus-jeune-mere-de-grande-bretagne-apres-etre-tombee-enceinte-a-lage-de-10-ans/

Au regard de cette deuxième explosion qualifiée de terroriste, le maire de la ville de Béni a mis en place un couvre-feu, pour premièrement permettre aux forces de l’ordre de sécuriser la zone, mais aussi pour préserver la vie des habitants. Parce que selon les autorités de la ville , une autre explosion serait en cours de préparation. Ce dernier attentat à la bombe a été revendiqué par le groupe Etat islamique.

La ville de Béni, située à l’Est de la RDC, est de plus en plus confrontée à ce genre d’attaque. Le quartier de Butsili, a aussi été secoué par la détonation d’une bombe artisanale, qui a eu lieu dans une église catholique.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page