R.D Congo

RDC: L’Etat islamique se signale: un couvre-feu décrété, après l’explosion d’une deuxième bombe

Une deuxième bombe a explosée le dimanche soir à Béni en RDC, quelques heures après la première détonation qui fait deux blessés. Une énième explosion, qui a poussé le maire de la ville à décréter un couvre-feu pour préserver la vie des habitants.

Cette deuxième explosion a eu lieu près d’un bar le dimanche soir, précisément à 19h 30, soit plusieurs heures après celle du matin dans une église catholique. En plus du porteur de la bombe qui a été tué pendant l’explosion, il y a eu aussi un civil qui a perdu la vie, et deux autres personnes ont été blessées.

Publicité

LIRE AUSSI: https://www.afrikmag.com/une-fille-de-11-ans-devient-la-plus-jeune-mere-de-grande-bretagne-apres-etre-tombee-enceinte-a-lage-de-10-ans/

Au regard de cette deuxième explosion qualifiée de terroriste, le maire de la ville de Béni a mis en place un couvre-feu, pour premièrement permettre aux forces de l’ordre de sécuriser la zone, mais aussi pour préserver la vie des habitants. Parce que selon les autorités de la ville , une autre explosion serait en cours de préparation. Ce dernier attentat à la bombe a été revendiqué par le groupe Etat islamique.

La ville de Béni, située à l’Est de la RDC, est de plus en plus confrontée à ce genre d’attaque. Le quartier de Butsili, a aussi été secoué par la détonation d’une bombe artisanale, qui a eu lieu dans une église catholique.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page