RDC : L’ONU appelle à la démission de Joseph Kabila

14

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a demandé au président de la RDC, Joseph Kabila, de respecter l’accord signé et de quitter le pouvoir après la mort d’au moins huit personnes lors des dernières manifestations anti-kabila.

Kabila au pouvoir depuis 2001, a signé un accord avec des groupes d’opposition il y a un an, acceptant de démissionner après la fin de son mandat. Mais les violences ont éclaté dans le pays quand la date des élections a été repoussée à décembre 2018.

Publicité

« Le secrétaire général demande à tous les acteurs politiques congolais de respecter l’accord politique du 31 décembre 2016, qui reste la seule voie viable vers la tenue des élections, le transfert pacifique du pouvoir et la consolidation de la stabilité en RDC » a déclaré le Bureau de Guterres dans un communiqué publié dimanche soir.

« Le secrétaire général appelle le gouvernement et les forces de sécurité nationale à faire preuve de retenue et à respecter les droits de liberté d’expression et de rassemblement pacifique », a ajouté Guterres.

Huit personnes ont été tuées et plusieurs autres arrêtées dimanche lors des manifestations à Kinshasa et dans d’autres villes.

La RDC n’a pas connu de transition pacifique depuis son indépendance en 1960. Successeur de son père, Laurent Kabila, assassiné en 2001, Joseph Kabila a refusé de démissionner à la fin de son second et dernier mandat en décembre 2016.

Publicité


Les élections devaient avoir lieu avant la fin de l’année dans le cadre d’un accord négocié par l’église, mais elles ont été retardées et le scrutin a été reporté à décembre 2018.

RDC : L'ONU appelle à la démission de Joseph Kabila

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport.
paulegaelle@afrikmag.com

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

14 commentaires

  1. je suis vraiment affligé pour notre qui est maintenant dans la mains d’un rebelle, mais trop ou tard kabila quittera ce pouvoir et nous resterons tout seul sans sa présence.

  2. kabila va quitte au pouvoir car il ne pas seule au Congo (RDC) et il na pas même étudié comment un telle genres de personnes dirige les docteurs?
    c’est toujours l’onu là qui avait accepté le calendrier de 2018?, onu et kabila joué avec le peuple congolais mais Dieu parlera un jour pour son peuple.

    • ” kabila” ne quittera jamais le pouvoir pacifiquement.pcq c’est un rwandais, un tutsi rwandais que eux mm (onu,usa,belgique,etc..)nous ont imposé a la tete du congo.et “kabila” se maintiendra tjr pcq qu’il sais qu’il appartient au TUTSI power qui dirrige et controle la rdcongo depuis 1997.
      Pcq depuis le congo belge,le congo independent, y a jamais eu une ethnie nomée tutsi. Et y en aura jamais. C sont des rwandais.! Et j’aimerai donné comme conseil au congolais de chasser non seulement “kabila”seul.mais ensemble avec ses freres tutsi :ruberwa, bizima karaha,bisengimana,kengo,kamerhe et tout les millitaires rwandais qui sont dans notre armée. Pcq qui est c c congolais qui compte chasser” kabila ” au pouvoir poura diriger le congo tant qu y a plus de 400officies millitaires tutsi rwandais dans notre armee??
      Ne comptons plus a la communaute internationale,et a notre classe politique.
      Pcq c cette mm communaute internationale qui a imposer aux congolais des tutsi a la tete de notre pays,viens ns dire que “kabila” a fais ca…ca..etc. Cher communaute internationale,si reelement vs vs inquieter de la situation d congolais, DENONCER d’abord a la face du monde q la rdcongo vit sous l’OCCUPATION DES TUTSI RWANDAIS depuis 20ans.MERCI.

  3. YARIS D'OR sur

    Je me demande pourquoi c’est toujours en Afrique que ce problème persiste ? Et tout les président qui refusent échoué. mais, il ne veulent pas comprendre.

  4. L’ONU doit respecter l souveraineté de nos états. C au peuple congolais d décider d son avenir. Si l peuple congolais veut l départ d Mr Kabali il le fera sans problème. Mais pas a cause d’opposants assoiffés d pouvoir .

  5. Ce qui vient de se passer le 31 décembre 2017 à Kinshasa dans nos églises me fait penser au Génocide rwandais où les criminels poursuivaient les gens jusque dans les églises pour les massacrer. Il y a là comme un trait d’union qui ne trompe pas. Et comme je ne me suis jamais trompé sur ce que j’avance sur le Congo, j’attire là votre attention sur ce qui pourrait se passer dans peu. Vous devez rester vigilants surtout après avoir vu l’attitude des policiers criminels qui n’hésitaient pas de rançonner, de tabasser et de tirer gratuitement sur les fidèles qui sortaient de l’église. Cette culture de violence et de non-respect de valeurs ne fait pas partie de nos us et coutumes. Dans la tradition Congolaise. Charles-Christian Bimpoudi

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---