Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: Des drônes pour renforcer la production de l’électricité

Devant le progrès énorme de la technologie et sa valeur ajoutée dans la vie quotidienne, la Côte d’Ivoire a décidé de ne pas être en reste. Des drônes, seront désormais utilisés dans la production de l’électricité, c’est ce qu’ont annoncé des leaders africains de l’électricité, ce jeudi 06 Juillet.

En effet plusieurs drônes seront déployés pour surveiller un peu plus de 5.000 km de lignes à haute tension.

La Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) « forme déjà les pilotes des drones. D’ici la fin de l’année on pourra alors parler d’utilisation effective des drones« , a expliqué à l’AFP, Lataille Yao Kouakou, le responsable du projet, évoquant « une solution qui s’impose« .

Pour lui, « ces drones seront nécessaires dans la maintenance et l’exploitation des 5.000 km de lignes, qui vont doubler dans cinq ans avec les interconnexions avec la Sierra Léone ».

« L’opération (…) consiste à monter plusieurs capteurs sur les drones pour pourvoir prendre des images des lignes ». C’est moins cher que par hélicoptère, et plus rapide que d’inspecter à partir du sol. « Les drones sont bien indiqués pour ce genre d’opération« , a expliqué de son côté, M. Raymond Rieux, du Réseau à haute tension RTE, filiale autonome d’EDF en France.

Objectif, doubler la production actuelle d’ici 2020

Première puissance économique d’Afrique de l’ouest francophone, la Côte d’Ivoire a officiellement mis en service la semaine dernière le barrage hydroélectrique de Soubré, construit par la Chine, et devant aider à résorber le déficit énergétique du pays.

Le pays s’est lancé dans la reconstruction de son réseau depuis la fin de la crise post-électorale meurtrière de 2010-2011 qui avait précédé une grosse vague de délestage.


Les autorités projettent d’investir 18 milliards de dollars (15,7 milliards d’euros) dans le secteur d’ici 2030, financés en grande partie par le privé. Abidjan ambitionne de doubler sa production actuelle (2.000 MW) d’ici 2020.

Détentrice d’un monopole de distribution, la CIE, privatisée en 1990 et propriété du groupe franco-africain Eranove, fournit le courant à 1,3 millions d’abonnés ivoiriens, et exporte vers le Ghana, le Togo, le Bénin, le Burkina et le Mali.

Hippolyte YEO

Hello, Je suis Pharel Hippolyte YEO, passionné d'High-Tech et de culture. Sur AfrikMag, je vous donne des news fraiches concernant les innovations technologiques en Afrique, le Showbiz africain et la vie de la diaspora africaine. hyeo@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page