Monde

Rwanda: BNP Paribas accusé de complicité dans le génocide de 1994 par des ONG

Des ONG ont porté plainte contre le groupe bancaire français. Ces dernières accusent BNP Paribas d’avoir permis le financement de l’achat de 80 tonnes d’armes pour armer des miliciens Hutu. Des juges ont ouvert une enquête.

Le parquet de Paris a bien confirmé à l’AFP les plaintes déposées par des ONG contre le groupe français PNB Paribas. L’information judiciaire a été ouverte le 22 août dernier, pour complicité de génocide et complicité de crimes contre l’humanité.
PNB Paribas est accusé par l’association anticorruption Sherpa, le collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR) et l’organisation non gouvernementale Ibuka France (Mémoire et Justice) d’avoir financé l’achat de 80 tonnes d’armes en juin 1994 au profit des miliciens Hutu, en plein génocide des Tutsi et en violation d’un embargo décrété par les Nations Unies.

Publicité

23 ans après les massacres, alors que l’attitude des autorités françaises fait toujours l’objet de vives controverses, c’est la première fois qu’une banque française se retrouve au cœur des soupçons de complicité.

D’après les plaignants, le groupe bancaire français a autorisé des transferts de fonds pour plus de 1,3 millions de dollars les 14 et 16 juin 1994, du compte que la Banque nationale de Rwanda (BNR) détenait chez elle vers le compte en Suisse de Willem Tertius Ehlers, propriétaire Sud-Africain d’une société en courtage d’armes.

Ensuite, Willem Tertius Ehlers et le colonel Théoneste Bagosora, un militaire hutu considéré comme le théoricien du génocide des Tutsi, depuis condamné par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), auraient conclu aux Seychelles, la vente de 80 tonnes d’armes, qui auraient ensuite été acheminées à Gisenyi au Rwanda, via l’aéroport zaïrois de Goma, d’après les ONG.

En 1994, quelque 800.000 personnes, en majorité des Tutsi, avaient été massacrées en une centaine de jours, dans des tueries déclenchées après un attentat contre l’avion du président hutu Juvénal Habyarimana qui a conduit à la mort de ce dernier.

Publicité 2


Tags

Jaures Nguessan

Bonjour, je suis Jaurès Nguessan. J'aime les voyages et les découvertes. Vous pouvez retrouver mes articles dans les rubriques d'actualités politiques, sportives, culturelles également dans les faits de sociétés. abraham.nguessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer