Société

Insolite : une femme condamnée à 30 ans de prison pour une fausse couche

Un tribunal de Salvador a confirmé une peine de 30 ans de prison pour une femme ayant fait une fausse couche.

En 2007, Teodora Vasquez, victime d’une fausse couche avait été jugée coupable d’homicide aggravé et condamné à 30 ans d’emprisonnement dans ce pays qui a une des législations anti-avortement les plus strictes au monde.  Ce jugement devait être revu, mais le tribunal a confirmé une nouvelle fois le verdict.

Publicité

Le tribunal de San Salvador a rejeté l’appel de Teodora Vasquez qui a déjà passée 10 ans derrière les barreaux. L’appel de Vasquez avait été soutenu par des groupes de défense des droits de l’homme, dont Amnesty International.

« Qu’ils m’accordent ma liberté, car je suis innocente. J’ai une famille pour laquelle je veux me battre. J’ai des gens qui m’aiment et j’ai besoin d’être avec eux », avait-t-elle déclaré.

Cependant, le tribunal n’a pas accepté qu’elle soit libérée. « Le tribunal a estimé que la première condamnation devait être confirmée » a déclaré l’un des juges.

La décision du tribunal « est scandaleuse pour la justice », a déclaré Amnesty dans un communiqué.

« L’histoire tragique de Teodora est une triste illustration de tout ce qui ne va pas dans le système judiciaire du pays, où les droits de l’homme semblent être un concept étrange », a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice d’Amnesty pour les Amériques.

Pub


Vasquez est l’une des 26 femmes actuellement incarcérées dans ce pays d’Amérique centrale pour avoir enfreint les lois anti-avortement.

Le code pénal du pays prévoit une peine de 2 à 8 ans de prison pour l’avortement. Depuis octobre 2016, le Parlement du Salvador étudie une proposition de loi pour dépénaliser l’avortement en cas de viol, danger de mort pour la mère mais aucune décision n’a été prise jusqu’ici.

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer