Musique

Shakira a « volé » la chanson camerounaise « Zangalewa » pour composer l’hymne du mondial 2010. Voici ce qui s’est passé après

Lorsque la pop star colombienne a tenté de faire passer l’hymne officiel de la Coupe du monde 2010 comme étant le sien, affirmant qu’elle avait été inspirée en revenant d’une grange, les internautes sont tout de suite devenus dubitatifs.

Dubitatifs parce qu’en 1986, les Golden Sounds, un groupe composé des gardes du président camerounais formé en 1984, avait sorti la chanson Zangalewa. Cette chanson est devenue un succès instantané dans toute l’Afrique et au-delà, ce qui a inspiré le groupe à se rebaptiser Zangalewa.

Publicité

La chanson avait été composée pour les soldats africains qui ont combattu pour libérer l’Europe de la colonisation allemande en 1945 (les fusiliers camerounais qui ont participé à la Seconde Guerre mondiale). Elle était également destinée aux soldats africains qui ont pris le pouvoir et opprimé leur peuple dans l’intérêt des forces coloniales sur le continent.

Sortie peu après que l’arrivée de la télévision dans le pays, les téléspectateurs ont pris intérêt à la chanson pour son rythme dansant et aussi pour les pas de danse et le costume des chanteurs. Ils étaient habillés comme des militaires, rembourrant leurs vêtements pour gonfler le ventre.

Lorsque Shakira a sorti une interprétation de la chanson en 2010 – Waka Waka (This Time for Africa) – sans la permission de Zangalewa, une campagne a été lancée en ligne exigeant que le groupe africain soit dûment indemnisé sur les questions de droits d’auteur et de plagiat.

Le rythme et la mélodie, en particulier le refrain, entendus dans Waka Waka de Shakira sont tous très similaires à la version originale de Zangalewa. La pression en ligne a porté ses fruits en mai 2010 lorsque Sony, la direction de Shakira et les membres du groupe Zangalewa sont parvenus à un accord à l’amiable.

Le clip musical Waka Waka (This Time for Africa) réalisé par Marcus Raboy reste populaire sur YouTube, avec 2,5 milliards de vues en mai 2020.

Publicité 2

Waka Waka (This Time for Africa) mettant en scène Zolani Mahola du groupe sud-africain Freshlyground a atteint la première place des charts de quinze pays dans le monde. Aux États-Unis, il a été certifié platine par la Recording Industry Association of America (RIAA).

Crédit photo : facetofaceafrica

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page