Société

Le suspect de l’attentat de Berlin abattu

Anis Amri, le principal suspect de l’attentat de Berlin, qui a fait 12 morts et des dizaines de blessés le 19 décembre, a été abattu à Milan vendredi matin, lors d’un contrôle de police.

L’auteur présumé de l’attaque au camion-bélier de Berlin, Anis Amri, un Tunisien de 24 ans, a été abattu lors d’un contrôle de police dans la nuit à Milan, en Italie, ont annoncé vendredi les médias italiens. Le ministre italien de l’Intérieur, Marco Minniti, a confirmé l’information lors d’une conférence de presse vendredi.

Publicité

Selon la correspondante de France 24 en Italie, Anis Amri a été arrêté vers 3 heures du matin vendredi lors d’un contrôle de routine dans la banlieue de Milan. Il a alors sorti une arme et a été abattu par la police. Le suspect serait passé par la France d’après le billet de train retrouvé dans ses affaires.

 

 « Un soulagement »

La mort du principal suspect de l’attentat de Berlin est un “soulagement”, vient de faire savoir le ministère allemand de l’Intérieur.

Anis Amri connaissait l’Italie : avant de s’installer en Allemagne en juillet 2015, il avait passé quatre ans en Italie peu après être arrivé de Tunisie sur l’île de Lampedusa en 2011. Il avait été condamné pour avoir mis le feu à une école.

En raison d’une série de dysfonctionnements, Anis Amri a eu 30 heures pour disparaître entre son attentat lundi soir à Berlin et le lancement d’un avis de recherche allemand et européen.

Tags

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée +224-669-00-03-21 aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer