Coronavirus
A la Une

Tanzanie : une chèvre et une papaye testées positives au coronavirus, le Président prend une décision!

Le président de la Tanzanie a, lors d’un discours dimanche, remis en cause la fiabilité des données gouvernementales sur l’épidémie de Covid-19. Il a ordonné une enquête sur le laboratoire médical national car, selon lui « la situation n’est pas aussi mauvaise que le prétendent les alarmistes. »

Le président tanzanien, John Magufuli, a déclaré dimanche que des échantillons de papaye et de chèvre avaient été testés positifs au COVID-19 dans son pays.

Publicité

M. Magufuli a donc mis en doute la qualité des kits de dépistage importés par son pays. Il a déclaré lors d’un événement à Chato, dans le nord-ouest de la Tanzanie, qu’il avait donné l’ordre aux forces de sécurité tanzaniennes de vérifier la qualité des kits. Officiellement, 480 cas y ont été détectés, dont 16 mortels. Des chiffres totalement niés par le président. 

Selon lui, des agents du gouvernement auraient secrètement envoyé des prélèvements d’une chèvre, d’une caille et d’une papaye, tout en les faisant passer pour des prélèvements humains. Or, tous auraient été testés positifs au Covid-19. « Il est possible qu’il y ait des erreurs techniques ou que les réactifs importés aient des problèmes, a alors estimé le président tanzanien. Avant d’ajouter : Il est également probable que les techniciens soient payés pour induire en erreur. »

Les responsables de la santé avaient obtenu au hasard plusieurs échantillons non humains, dont ceux d’une papaye, d’une chèvre et d’un mouton, mais leur avaient attribué des noms et des âges humains.

Ces échantillons ont ensuite été envoyés dans un laboratoire tanzanien afin de tester la présence du coronavirus. Les techniciens de laboratoire n’avaient aucune idée sur l’origine de ces échantillons.

Le président Magufuli a déclaré qu’il était possible que certaines personnes ont été testées positives alors qu’en réalité elles ne sont pas infectées.

Publicité 2

« Il y a quelque chose qui se passe. J’ai dit auparavant que nous ne devrions pas croire que chaque aide que nous recevons est pour le bien de cette nation. »

Crédit photo : naijamedia

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer