À la UneCoronavirus
A la Une

Test anal Covid-19: le Japon demande à la Chine de ne plus « regarder dans les anus » de ses citoyens

Le Japon a appelé la Chine à ne plus soumettre ses citoyens entrant dans le pays à des tests anaux.

Certains se sont plaints que ce test leur cause une « détresse psychologique », selon les autorités japonaises. La Chine a commencé à effectuer des tests anaux en janvier 2021.

Publicité

La semaine dernière, elle a nié avoir exigé aux diplomates américains de subir de tels tests après que les médias américains ont rapporté que certains s’étaient plaints de la procédure.

« Certains Japonais ont rapporté à notre ambassade en Chine qu’ils avaient reçu des tests de prélèvement anal, ce qui a causé une grande détresse psychologique », a déclaré le chef de cabinet Katsunobu Kato. « On ne sait pas combien de citoyens japonais ont été soumis à de tels tests », a-t-il ajouté.

Selon M. Katsunobu Kato, la Chine n’a pas encore répondu à cette demande. Certaines villes chinoises ont introduit des prélèvements anaux, les experts locaux affirmant qu’ils peuvent « augmenter le taux de détection des personnes infectées. »

Test anal Covid-19: le Japon demande à la Chine de ne plus "regarder dans les anus" de ses citoyens

Le test anal consiste à introduire un long coton-tige dans l’orifice. Il est considéré comme plus précis par rapport au test nasopharyngé, car le virus resterait plus longtemps dans l’anus que dans les voies respiratoires, selon les affirmations de la télévision centrale de Chine (CCTV).

Crédit photo : franceinfo

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page