Afrique

RDC – Tueries au Kasaï: le député Clément Kanku mis en cause par un enregistrement…Il réagit (Vidéo)

Depuis quelques jours, un enregistrement sonore est massivement diffusé sur les réseaux sociaux. Cet enregistrement concernerait une supposée conversation entre Clément Kanku, député, et ancien ministre, avec un présumé milicien, Kamuina Nsapu. Le présumé milicien semble donner des informations sur les détails d’une attaque en cours.

Ce sont nos confrères du New York Times qui ont révélé l’existence de cet enregistrement le dimanche 21 mai. L’enregistrement se trouvait dans l’ordinateur de Zaida Catalan, l’experte de l’ONU tuée en mars dernier avec son confrère Michael Sharp.

Publicité

Notre source indique par ailleurs que l’enregistrement remonte au 8 août 2016, c’est-à-dire avant la mort du Kamuina Nsapu et les massacres de grande ampleur qui s’en sont suivis. Visiblement, l’existence de ces fichiers audio était connue par les autorités, puisque ces écoutes ont été réalisées par les services congolais de renseignement.

Le député Clément Kanku a dû s’expliquer devant des témoins à la demande du ministre de l’Intérieur Evariste Boshab, quelques jours après l’enregistrement.

Pendant la conversation qui se tenait en langue Thisluba, l’on entend un supposé milicien qui rapporte à Clément Kanku, les actes de violence auquel il vient de se livrer. « On a brulé Tshimbulu », aurait-il déclaré « C’est bon qu’on brûle tout », répond Clément Kanku dans la première conversation.

Dans la seconde conversation, il s’agit du meurtre d’un officier et de ses gardes du corps. Dans cet entretien, Clément Kanku aurait demandé les détails sur ce meurtre. L’élu du peuple ne donne aucune indication sur son approbation ou non de cet assassinat. L’attaque à laquelle il est fait référence a fait officiellement neuf morts. Cet enregistrement fait donc état de l’implication de ce député dans les violences qui ont eu lieu début août dans le Kasaï.

«Je ne laisserai personne, par quelques artifices que ce soit, salir ni mon image ni la mémoire de ces nombreuses victimes qui attendent réparation. Je suis convaincu que toute la lumière sera faite dans cette affaire et que justice sera rendue aux nombreuses victimes d’exactions abominables dans le Kasaï, y compris les deux experts des Nations unies», affirme Clément Kanku, dans une brève déclaration à la presse à son domicile.

Réagissant à une question relative à l’authenticité de l’enregistrement vidéo suspectant son client, Me Kilolo a déclaré:

Publicité 2


«Ce serait prématuré de confirmer l’authenticité d’un tel enregistrement dont il résulte que le nom de l’honorable Kanku n’est pas explicitement cité. Nous laissons d’abord les enquêtes suivre leurs cours. Le plus important aujourd’hui, ce que le député Kanku est concerné par les affirmations d’implication.»

Mais, il faut noter que tout cela ne l’a pas empêché en décembre de rejoindre le gouvernement de Sami Badibanga, jusqu’à la démission de ce dernier.

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer