À la Une

Un Chinois se jette dans un four et brûle vif après une grosse déception

Un ouvrier chinois a sauté dans un four surchauffé et a été brûlé vif après avoir prétendument perdu 6000 £ en bourse.

Wang Long, 34 ans, a disparu la nuit à l’usine sidérurgique chinoise où il travaillait avant que des images de vidéosurveillance ne révèlent la scène horrible qui a conduit à sa mort.

Publicité

Une vidéo choquante montre l’homme regardant dans le four pendant une opération de fusion, avant d’enlever son casque et de sauter dans le four.

Ses employeurs, du groupe Baogang, ont déclaré qu’ils soupçonnent que sa mort était liée à « un grand nombre de pertes » et qu’il « ne pouvait pas rembourser ses lourdes dettes ».

Wang Long avait travaillé pour l’entreprise, l’un des principaux producteurs d’acier de Chine, pendant plus d’une décennie.

Selon des collègues, l’ouvrier d’usine «introverti», qui n’était pas marié, faisait des transactions en bourse depuis longtemps.

Il aurait perdu plus de 60000 yuans – environ 6000 £ – de ses investissements le jour de sa mort lorsque les indices financiers de la Chine sont tombés à leur plus bas niveau en trois mois.

« On soupçonne que son suicide était lié au grand nombre de pertes et qu’il ne pouvait pas rembourser ses lourdes dettes », a déclaré la société sidérurgique dans un communiqué.

«Nous sommes profondément désolés pour sa mort. Nous apaisons de manière proactive les émotions de sa famille et assurons des conseils psychologiques pour nos travailleurs.

La direction du groupe Baogang à Baotou, dans la région autonome de Mongolie intérieure, dans le nord de la Chine, a déclaré que des conseils seraient donnés à d’autres employés après la tragédie.

La police a déterminé que la mort du sidérurgiste était un suicide, après avoir exclu le meurtre.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page