Cameroun

Cameroun: Un groupe de jeunes sème la terreur au quartier New-Bell

Ce qui s’est passé hier mercredi dans la mi-journée au quartier New-Bell ressemble étrangement à ce que l’on a souvent vu en Côte d’ivoire avec le phénomène des « microbes ». A en croire plusieurs témoignages recueillis sur place, des jeunes encore non identifiés, armés de machettes, de bouteilles tranchantes et de gourdins, ont fait irruption au quartier New-belle précisément au carrefour Shell New-Bell, un quartier populaire de l’arrondissement de Douala 2ème.

« Des jeunes gens non encore identifiés, armés de machettes, de gourdins, de bouteilles, se sont révoltés après la mort de leur frère. Ils cassent tout sur leur passage. Ils tabassent, agressent et blessent certaines personnes », déclare Feumi. Il faut dire que lors de cette descente, l’on a vu se répandre un violent affrontement entre les jeunes reconvertis en agresseurs et les populations du quartier New-Bell.

A la question de savoir ce qui serait à l’origine de cet affrontement, plusieurs témoignages indiquent que tout serait partie de la mort d’un jeune homme de religion musulmane. Les jeunes hommes armés qui se sont déportés au quartier New-Bell avaient pour principal objectif de venger leur compagnon qui aurait été tué par un autre jeune habitant le quartier New-Bell. C’est donc en guise de vengeance que l’on a assisté à ces vagues de violence.

« Nous avons appelé la police. Elle n’a pas encore réagi et nous avons peur pour nos vies. Chacun est resté chez lui », fait savoir un témoin joint au téléphone.


Il faut noter que ce n’est pas la première fois qu’une vendetta urbaine se déroule au cœur de Douala. Pour rappel, en 2016, dans les mêmes circonstances, des hommes armés non identifiés avaient semé la terreur au quartier New-Bell et avaient vandalisé de nombreux commerces.

Aux dernières nouvelles, plusieurs blessés graves ont été enregistrés. Certains d’entre eux sont sous soins intensifs dans les centres hospitaliers de Douala. La police et la gendarmerie arrivées sur les lieux ont procédé aux interpellations pour besoins d’enquête.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. les musulmant la kw ke kw le Q de leur mere ont va tous les tue et en passant ce sont les zaousa ils for voire ils ya pas daousa camerounais bont ont dois leure fais rantre ou nigeria ou o niger des maintenant si nn ils vont tjr fais des degar et rapelle vous ke cest pas la premiere fois ke sa ceux passe je me rapelle bien cetais en 2015 les zaousa ont tue un jeune du katie nkomondor et nous les jeune de nkomondor ont na laisse la police fais leur travaille jusca maintenant rien bon cest pour koi je demande o gouvernemant camerounais ke tout les zaousa ki abite le cameroun dois aitre rapatriee o niger ou o nigeria si nn nous les jeune de nkonmondor une fois ke sava encore ce reproduis sava aitre le plus grand des masacre du cameroun nousalon leur masacre jusca dans leur maision je palle a la police camerounais et o gouvernemant nous les camerounais nous somme plus en securite dans notre prope pays sava finie biento jespere ke vous avier vur en guinee cmt ont chacais les camerounais sant prande koi ke se sois ont dois faire la meme chose a cest salle aousa a faire a suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!