À la UneAfriqueInspiration
Trending

Un milliardaire zimbabwéen devient le premier Africain à rejoindre le conseil d’administration de Netflix

Netflix a nommé le milliardaire zimbabwéen Strive Masiyiwa à son conseil d’administration, faisant de lui le premier Africain et le troisième dirigeant international de médias à rejoindre le conseil du géant du streaming ces dernières années. Sa nomination intervient quelques semaines après que l’ancienne ambassadrice des États-Unis aux Nations unies, Susan Rice, a déclaré qu’elle quittait son rôle au sein du conseil pour rejoindre l’administration du président élu Joe Biden.

« Nous sommes ravis d’accueillir Strive au sein du conseil d’administration de Netflix », a déclaré Reed Hastings, cofondateur, président et co-PDG de Netflix, dans un communiqué. « Son esprit d’entreprise et sa vision dans la création d’entreprises en Afrique et au-delà apporteront des idées et une expérience précieuses à notre conseil d’administration, alors que nous travaillons à améliorer et à servir plus de membres dans le monde entier. »

Publicité

Le magnat zimbabwéen des affaires rejoint le conseil d’administration avec une riche expérience acquise en Afrique et à l’étranger. Il siège à plusieurs conseils d’administration internationaux tels que ceux d’Unilever, de la National Geographic Society et de l’Asia Society, ainsi qu’aux conseils consultatifs mondiaux de la Bank of America, du Council on Foreign Relations aux États-Unis, de l’université de Stanford et du Prince of Wales Trust for Africa.

« Netflix est en première ligne pour apporter un grand divertissement à tout le monde, et je suis impatient de travailler avec le conseil et toutes les parties prenantes pour continuer ses traditions d’innovation et de croissance », a déclaré Strive Masiyiwa dans un communiqué.

M. Strive Masiyiwa est le fondateur et le président du groupe Econet, une société de téléphonie mobile cotée en bourse au Zimbabwe. Il possède également un peu plus de la moitié de la société privée Liquid Telecom, qui fournit des services de fibre optique et de satellite aux entreprises de télécommunications à travers l’Afrique. Forbes estime la valeur nette de Masiyiwa à 1,1 milliard de dollars.

Masiyiwa est également un philanthrope prolifique. Il a fondé la fondation Higherlife avec sa femme, Tsitsi. La fondation paie les frais de scolarité de quelque 40 000 élèves orphelins ou à faibles revenus au Zimbabwe, en Afrique du Sud, au Burundi et au Lesotho.

Le magnat des télécommunications est également à la tête de la bourse Ambassador Andrew Young, qui permet à des étudiants africains de fréquenter le Morehouse College à Atlanta, en Géorgie, aux États-Unis.

Publicité 2

Masiyiwa a été nommé l’une des personnes les plus influentes par le magazine Time en 2002. En 2014, il figurait dans la liste des “50 plus grands leaders du monde” du magazine Fortune. Il est l’ami de nombreux dirigeants mondiaux. M. Masiyiwa est l’une des personnalités les plus influentes d’Afrique et un champion de la technologie.

Crédit photo : facetofaceafrica

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button