AfriqueSociété

Une Africaine donne une leçon d’amour aux femmes européennes (Vidéo)

Pour les femmes, vivre maritalement avec un homme et exprimer son amour envers ce dernier se conçoit différemment en fonction des sociétés. La façon dont la femme africaine aime et démontre son amour à son chéri est bien différente de celle des Européennes. C’est ce que Grâce, une jeune africaine a récemment essayé de démontrer lors de son passage dans l’émission télévisée « c’est mon choix » sur la chaîne française  TF1.

Pour Grâce aimer son mari c’est prendre soin de lui. La jeune africaine explique par exemple : « Quand mon mari rentre du travail, je lui enlève sa veste, je l’accueille  je lui masse les pieds, je lui coupe les ongles. Le matin, je me lève tôt, je me rends belle, j’accompagne les enfants à l’école, je lui prépare son petit déjeuner ».

Publicité

Une conduite jugée inacceptable aux yeux des femmes européennes. Mais la jeune Grâce continue à soutenir son point de vue en expliquant qu’elle le fait par amour. Elle est très épanouie dans cette façon de vivre avec son mari. Même si elle est fatiguée, elle arrive à trouver du temps pour se reposer et d’accomplir toutes les tâches ménagères.

Une façon d’aimer son mari qui se conçoit très mal aux yeux des femmes européennes. Pour ces dernières, l’homme et la femme doivent de temps en temps se relayer dans l’accomplissement des tâches ménagères. Tout comme la femme fait la vaisselle, l’homme aussi doit la faire. Mais pour Grâce, il n’est pas question d’accepter cette approche. Car pour elle, l’homme doit travailler et rapporter de l’argent à la maison, lui offrir les cadeaux, organiser les voyages etc. Alors que la femme doit s’occuper à la fois de sa maison, de son homme et des enfants.

Cette position de Grâce doit-elle encore être acceptable aujourd’hui? Quelle est la bonne démarche qui doit-être adoptée, selon vous?

Pub


Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

10 commentaires

  1. Wow! Qu’il serait bon d’avoir une femme comme Grace! Mais il est aujourd’hui tres difficile de trouver une femme comme elle,car nos jeunes soeurs epousent deja la parite!

  2. Aimer c’est se dévouer.Ce n’est que par amour et fidelité qu’on puisse faire ces choses.,
    Grace est vraiment une femme de rêve pour chaque homme.

  3. Grace est vraiment une femme qui comprend ce que c’est le mariage,l’amour et la fidelité.
    Je rêve d’avoir une femme comme elle.

  4. Que Dieu me face passé le reste de ma vie au côté d’une femme comme grâce. Et pas au côté d’une cocher d’aujourd’hui.

  5. c’est trop archaïque ça, une femme ministre ou Directrice d’entreprise peut avoir ce temps pourri, Elle est complètement dépassée celle-la… même une simple commerçante ne peut faire, Elle a de quoi faire, Elle n’est pas innovante et vraiment paresseuse, c’est l’antiquité qu’elle vit, même au village ce n’est plus comme ça !

  6. Belle leçon de vie de couple. Pure tradition africaine et beaucoup de nos soeurs oublient cette pratique. Quand grâce le fait par amour la famille s’épanouira toujours sans difficulté. Mais la femme d’aujourd’hui ne se limite pas uniquement à s’occuper de la maison, de son homme et des enfants.Elle doit s’instruire et faire comme l’homme. N’oubliant jamais que l’homme est le Chef De la Famille.
    Smk 27

  7. Cette manière de prendre soin de son mari permet aux couples de rester très longtemp ensemble cela rend le couple plus fort et les enfants sont aisé ne soucis de rien

  8. Grâce a raison au sujet des travaux ménagers,surtout en confirmant su’elle le fait en signe d’amour. Si non ça pouvait paraître comme une dictature de la part de l’homme. Cependant je ne partage pas son avis quand elle limite les femmes à s’occuper seulement de la maison,de l’homme et des enfants. nonobstant que cela relève de leur compétance,mais au jour d’aujourd’hui les femmes sont appelées aussi à travailler comme des hommes. Néamoins en reconnaissant sous le toit conjugal que,l’homme reste le maitre et chef de la maison. On lui doit respect et soumission.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer