Technologie

Technologie : Une faille de sécurité découverte sur la messagerie Whatsapp par un spécialiste

De nombreux médias ont annoncé ce mercredi 08 aout 2018 l’existence d’une importante faille sur la messagerie instantanée WhatsApp.

Cette faille a été découverte par le spécialiste israélien de la cyber sécurité CheckPoint. En effet, c’est une mauvaise nouvelle pour la plus populaire des messageries dans le monde car elle se revendique championne en matière de sécurité, rapportent plusieurs médias.


Cette faille permet de lire et de modifier des messages envoyés au sein d’un groupe ou d’une conversation privée, selon CheckPoint.

En exploitant ce défaut de conception, des pirates pourraient s’immiscer dans n’importe quelle discussion de trois manières différentes: en modifiant les messages publiés par une personne, en publiant un message dans un groupe en se faisant passer pour un des participants, ou en envoyant un message spécifique à un membre de groupe en le faisant passer pour un message groupé.

Les hackers pourraient ainsi prendre le contrôle des serveurs de WhatsApp et s’insérer comme participants dans les groupes de discussion, ce qui inquiète l’entreprise de cyber sécurité.

Dans un communiqué, WhatsApp assure avoir fait des analyses pour résoudre ce problème.

« Nous avons examiné attentivement ce problème qui s’apparente à tenter de modifier un email après son envoi. Il n’y a pas de problème de sécurité du cryptage de l’application, qui permet de s’assurer que seul l’envoyeur et le destinataire peuvent lire leur échange ».

Pub


Par ailleurs les responsables de Checkpoint restent toujours inquiets

« Imaginez un peu les conséquences qu’une telle faille en période d’élections notamment, alors que “WhatsApp y joue un rôle de plus en plus central, en particulier dans les pays en développement. Sur les groupes importants, où des rafales de messages sont envoyées, il y a peu de chance qu’un membre prenne le temps de vérifier par ailleurs une information qui y serait diffusée, et pourrait donc se laisser aisément abuser. Sur les groupes importants, où des rafales de messages sont envoyées, il y a peu de chance qu’un membre prenne le temps de vérifier par ailleurs une information qui y serait diffusée, et pourrait donc se laisser aisément abuser ».

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer