DiversSociété

Une femme arrêtée pour avoir assassiné le fils de 3 ans de son mari

Des agents de police attachés à la division de police de 9th Mile dans le commandement de la police de l’État d’Enugu au Nigeria ont arrêté Nnenna Egwuagu, âgée de 29 ans, d’Umulumgbe à Udi LGA pour avoir administré une substance nocive à son beau-fils de trois (3) ans, wisdom Egwuagu, provoquant ainsi sa mort subite.

Un communiqué publié par le porte-parole du commandement de la police de l’État, ASP Daniel Ndukwe, indique que son mari et père de l’enfant décédé, Justin Egwuagu, qui a signalé l’incident à la police, a allégué que les actions inhabituelles de la suspecte envers l’enfant a causé sa mort.

Publicité

L’enquête préliminaire montre que la suspecte a avoué avoir administré la substance nocive à l’enfant. Elle a affirmé que son action était due à l’incapacité de son mari de prendre soin d’elle et de leur fille;  et qu’elle voulait que l’enfant tombe malade pour que son mari puisse dépenser de l’argent pour le soigner. L’enfant a été confirmé mort à l’hôpital et son cadavre déposé à la morgue pour une autopsie”, lit-on en partie dans la déclaration de la police.

LIRE AUSSI: Nigeria: une femme enceinte tue le fils de 3 ans de sa rivale avec du poison

Ndukwe a déclaré que la substance nocive et la seringue qu’elle avait utilisées pour administrer la substance à l’enfant avaient été récupérés, tandis qu’une enquête approfondie sur l’affaire était en cours au CID de l’État, Enugu.

Il a ajouté que le commissaire de police, le CP Mohammed Ndatsu Aliyu, tout en décrivant l’acte comme insensible et malheureux, a conseillé aux couples de s’aimer vraiment, de vivre en paix quelles que soient les circonstances et d’utiliser tous les moyens légaux et / ou moralement acceptables pour résoudre leur problème et différends.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page