À la UneAsie

Une femme épouse une vache en prétendant que c’est son « mari réincarné »

La vache vit actuellement dans la maison à un étage de Khim Hang où elle la laisse dormir sur les mêmes oreillers que ceux utilisés par son mari décédé l’année précédente.

Une femme épouse une vache en prétendant que c'est son "mari réincarné"

Une femme a épousé une vache après l’avoir embrassée et est convaincue que l’animal est en fait son mari décédé réincarné.

Publicité

Une vidéo bizarre montre Khim Hang, 74 ans, vivant dans un « bonheur conjugal » avec son épouse bovine chez elle dans la province de Kratie, au nord-est du Cambodge.

Khim est persuadée que cette vache a le « même caractère » que son conjoint décédé.

Bien que la vidéo ne présente pas le mariage, plusieurs villageois ont affirmé y avoir assisté, rapporte le Sun.

La vache vit actuellement dans la maison d’un étage de Hang où elle lui donne un bon bain et la laisse dormir sur les mêmes oreillers que son défunt mari, Tol Khut, décédé l’année précédente.

Une femme épouse une vache en prétendant que c'est son "mari réincarné"

Khim estime que l’esprit de son mari résidait dans ce veau quand il a commencé à lui lécher les cheveux et le cou, puis l’a embrassée comme son défunt mari le faisait.

La veuve était persuadée que c’était son mari qui renaissait.

Elle a déclaré à Reuters : « Je crois que le veau est mon mari parce que tout ce qu’il fait… est exactement de la même manière que mon mari l’a fait quand il était vivant. »

Publicité 2
Une femme épouse une vache en prétendant que c'est son "mari réincarné"

Le fils de Khim a déclaré qu’il croyait sa mère et qu’il pouvait « sentir l’esprit de son père dans l’animal ». C’est pourquoi il veille avec vigilance à ce que le bovin ne s’égare pas par accident.

La femme a ordonné à ses enfants de s’occuper de la vache après sa mort et a insisté pour qu’ils la traitent comme ils le feraient avec son propre père.

Les enfants de Khim n’ont pas le droit de vendre la vache ou de la maltraiter et ont reçu l’ordre de lui offrir les mêmes rites funéraires qu’un humain.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page