DiversSociété

Une femme tue son mari avec un fer à repasser lors d’une dispute

La police de l’État de Lagos a arrêté une femme au foyer identifiée comme Motunrayo, qui aurait tué son mari, Alaba Bakare, alias Bama, dans l’État de Lagos, Nigeria.

Selon nos sources, le défunt qui était propriétaire d’un hôtel dans le quartier d’Abule Egba à Lagos a eu une vive dispute avec Motunrayo qui aurait branché un fer à repasser et l’a utilisé pour infliger des brûlures à la poitrine de son mari. La victime serait décédée des suites de ses blessures le 14 janvier.

Il existe cependant deux versions différentes de ce qui aurait conduit à la bagarre entre le couple. Certaines personnes affirment que Motunrayo et le défunt se sont disputés après qu’elle a découvert qu’il avait mis enceinte une autre femme. Par contre, d’autres disent que Motunrayo lors de son interrogatoire avec la police a déclaré qu’elle s’était disputée avec son mari au sujet de son refus de licencier un travailleur particulier dans son établissement.

« Après l’attaque de dimanche, elle a déclaré que son mari et son jeune frère avaient quitté la maison pour se détendre dans un bar avant de rentrer chez eux plus tard dans la journée.  Quand il est revenu, elle a dit qu’ils ont conversé et se sont endormis. Elle a dit qu’elle avait conseillé à son mari d’appliquer quelque chose sur sa poitrine, mais il a dit qu’elle ne devrait pas s’inquiéter car c’était une petite chose et ça guérirait. Elle a dit plus tard qu’ils s’amusaient le lendemain lorsque son mari a soudainement commencé à haleter. Ils ont porté des vêtements et l’ont transporté d’urgence à l’hôpital où il est décédé le même jour. Elle n’a jamais dit qu’elle avait drogué son mari. Nous avons également entendu l’histoire que son mari a engrossé quelqu’un d’autre et cela a conduit à une querelle entre eux. Mais une enquête est toujours en cours », a indiqué une source policière.


LIRE AUSSI: Ghana: une femme de 70 ans tue son mari de 100 ans avec un pilon

Confirmant l’incident, le porte-parole du commandement de la police d’État, CSP Adekunle Ajisebutu, a déclaré que Motunrayo et trois autres suspects avaient été arrêtés en relation avec le crime. Il a ajouté que le corps du défunt a été déposé à la morgue de l’hôpital de Yaba Mainland pour une autopsie.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page