Afrique

Et si vous décidiez de contribuer à élever une Afrique libre et épanouie ?

Je veux commencer un processus qui parlera des mentalités, des comportements qui sont responsables de la pauvreté de l’Afrique. Je ne parle pas ici d’individus mais plutôt de mentalités. En effet, je veux attirer l’attention du lecteur ou de la lectrice que vous êtes sur les vraies questions.

 

Pourquoi vous limiter à vivre votre vie pour vous seul

Une chose que j’ai retenu chez les américains c’est leur capacité à se dire que tout est possible s’ils le veulent. Pourquoi cela ne serait pas possible pour vous et moi ? Ne pourrait-on pas réussir, contribuer à faire reculer la famine, la guerre , la pauvreté et toutes ces tares qui minent l’Afrique ? En ce moment où vous lisez, plusieurs d’entre vous se disent que je suis idéaliste et que c’est impossible.

Le changement commence petit

Rien de grand n’a commencé grand. Au contraire, les grandes choses commencent toujours de manière insignifiante. Microsoft, Facebook, la lutte contre l’Apartheid, la lutte pour les droits des femmes sont autant d’exemples. Si vous décidez d’être un agent de changement dans votre génération cela deviendra possible.


Quel héritage voulez vous laisser à vos enfants?

Il y a un proverbe tiré des saintes écritures qui dit « l’homme de bien laisse un héritage aux enfants de ses enfants ». Depuis que je l’ai connu, je me pose toujours cette question : « quel héritage vais-je laisser à mes enfants ». Cet héritage ne se limite pas à un compte en banque fourni ou encore de la notoriété mais va plus loin. Cet héritage inclut des valeurs, des principes,  un sentiment de fierté de la gratitude, des standards de vie. Car vous pouvez laisser de l’argent à votre descendance, mais si vous n’accompagnez pas cela de valeurs et de sentiments constructifs, vous aurez travaillé en vain car cet héritage se perdra.

Vous avez la capacité de choisir quelle Afrique, quelle Guinée, quelle Côte d’Ivoire, quel Togo, quelle Ethiopie et j’en passe vous voulez laisser aux générations à venir. La vie ne se limite pas à vous seul(e). On est plus heureux quand on peut partager ce bonheur avec des gens. On est plus heureux quand ceux-ci ne peuvent pas vous rendre le bien que vous leur aurez fait.

Eunice Kouamé

Je suis Eunice KOUAME, une jeune femme passionnée de lecture, de développement personnel et de relations humaines en général. J'aime voyager, rigoler, cuisiner et surtout écrire. Vous pourrez consulter mes articles dans les rubriques conseils, couple, relations, actualités, inspiration, politique et chroniques( mon nouveau bébé ;) ) eunice.kouame@afrikmag.com

Articles similaires

3 commentaires

  1. La première lutte africaine c’est de ne jamais laissé tuer ou brûler un africain par des individus quelque soit son crime. Soyons solidaires, je suis nigeriens, il faut que je met en tête qu’un tchadien, ivoiriens ou marocain est mon frère. Baissont nos têtes sénégalais, ghanéen ou libyens. Ne montré pas aux autres que vous êtes plus développées qu’eux. Souvenez-vous que nous sont piétiné par les européens du Mali, Zaïre, Centrafrique jusqu’à South Africa.

  2. C’est une idée rationnelle et très signifiante celle là nous sommes les mieux placés pour lever le drapeau de notre continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page