Politique

Zimbabwe: Mugabe convoqué pour une perte de 15 milliards de dollars de revenus diamantifères

Le parlement zimbabwéen a déclaré qu’il convoquera l’ancien président Robert Mugabe pour pour lui demander des comptes sur l’utilisation des revenus tirés des mines de diamants du pays pendant son règne, a-t-on appris mardi auprès d’un député. En effet, environ 15 milliards de dollars américains de diamants ont été détournés des champs de diamants de Marange.

Mugabe a déclaré dans une interview en 2016, alors qu’il était encore président que certaines compagnies avaient rapatrié des diamants des champs, bien que son ancien porte-parole George Charamba ait dit que sa déclaration avait été métaphorique.

Publicité

Il était le président à l’époque et nous voulons avoir plus d’explications sur ses propos tenus en 2016, dans lesquels il regrettait que notre pays avait perdu 15 milliards de dollars de revenus diamantifères à cause de la corruption et de l’évasion des capitaux pratiquée par les compagnies minières étrangères”, soutient M. Mliswa, président de la commission des mines et de l’énergie au Parlement zimbabwéen.  La date de la convocation n’a pas encore été fixée.

“Ma position est que nous ne sommes pas là pour une chasse aux sorcières; En fait, nous essayons d’amener les institutions à réagir aux pertes de 15 milliards de dollars en diamants.

Quand nous aurons reçu toutes les preuves, nous délibérerons, mais en ce qui concerne son arrivée, nous avions décidé que nous inviterions tout le monde, surtout lui puisqu’il était la source (de l’information)”, a dit Mliswa.

La commission du Parlement chargée de ce dossier a déjà sommé plusieurs anciens ministres, chefs de la police et haut responsables de l’administration de venir témoigner.

Crédit photo: Adomonline

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer