People
A la Une

50 Cent: découvrez le chirurgien ghanéen qui lui a sauvé la vie lorsqu’il a reçu 9 balles

Selon Omgvoice.com, le secret caché derrière la survie de 50 Cent qui avait reçu neuf balles il y a quelques années, est simplement du à une intervention chirurgicale d’un médecin ghanéen du nom de Dr Moses DeGraft-Johnson.

Selon un reportage d’Omgvoice.com, le secret de la survie du rappeur a été rendu public par l’avocat William Bubsey, qui représente actuellement le Dr Moses dans un acte d’accusation fédéral de 52 chefs d’accusation pour avoir commis une fraude à l’assurance de 23 millions de dollars.

Publicité

Il a été révélé au tribunal que lorsque 50 Cent avait reçu neuf balles à bout portant avec une arme de poing de 9 mm, le chirurgien ghanéen était celui qui a largement contribué à l’empêcher de passer de vie à trépas.

50 Cent, dont le vrai nom est Curtis James Jackson III, aurait été atteint d’une balle dans la main, d’autres au bras, la hanche, les deux jambes, la poitrine et la joue gauche.
Avec le Dr Nader Paksima, le chirurgien ghanéen Dr Moses DeGraft-Johnson a opéré et sauvé avec succès 50 Cent qui avait alors 27 ans. Il est indiqué que la chirurgie du rappeur américain aurait pu faire la renommée du chirurgien, mais il travaille sans relâche depuis plusieurs années.

En 2010, des rapports indiquent que le Dr DeGraft-Johnson a dirigé une équipe de médecins et d’infirmières hautement qualifiés pour effectuer la première chirurgie à cœur ouvert dans les îles Vierges américaines sur une patiente.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer