À la UneCôte d'IvoirePolitique

Affi cogne encore: Gbagbo a eu 18 députés avec « le soutien du PDCI-RDA »

Affi N’guessan n’en finit pas de voler dans les ailes de son ex-mentor, Laurent Gbagbo. Interrogé par RFI sur sa faible représentativité aux législatives de mars 2021, le Président du Fpi ne croit pas que ce soit à cause des candidats présentés par Laurent Gbagbo. D’ailleurs, il minore le score des hommes de Laurent Gbagbo.

Affi N’guessan pense faire jeu égal avec Laurent Gbagbo en termes de mobilisation. Il ne se sent donc pas amoindri par le score de ses députés lors des législatives du 6 mars 2021. Une élection où le FPI d’Affi N’guessan n’a pu obtenir deux sièges au parlement, l’unique étant celui de Bongouanou qu’il occupe. Mais pour Affi N’guessan, le camp Gbagbo ne saurait crier victoire. Cela, dans la mesure où il estime que c’est grâce au PDCI de Bédié que Gbagbo et ses hommes ont pu avoir 18 sièges.

« Dix-huit, avec le soutien du PDCI-RDA… Et dans beaucoup de circonscriptions, ils ont bénéficié de l’investiture du PDCI », juge Affi N’guessan. De plus, le président du FPI explique que « nous étions dans un contexte de confusion, qui a démobilisé nos militants. Sûr de son fait, il prend rendez-vous avec l’histoire en chantant des lendemains glorieux pour son parti.

« Et je crois que le congrès du 13 novembre vient démontrer qu’après la rupture du 9, il y a une remobilisation de toute la classe politique, au niveau du Front populaire ivoirien, de tous les militants, et que certainement les élections à venir vont montrer le vrai visage du Front populaire ivoirien« , assure Affi N’guessan. Le président Affi a commenté aussi l’actualité nationale. A ce sujet, il se dit prêt à étudier toute proposition de gouvernement d’ouverture, tout en étant dans l’opposition.


Lire aussi: L’armée burkinabè abat plus de 90 terroristes

« Mais nous sommes ouverts à tout ce qui peut faire avancer la Côte d’Ivoire, tout ce qui permet d’apaiser l’environnement national, de construire la démocratie, de résoudre les questions des divisions et de promouvoir la réconciliation nationale », confie Affi.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page