À la UneAfriqueSociété

Afrique du Sud/ Près de 20 jeunes découverts morts dans une boîte de nuit ce matin

Ce dimanche 26 juin 2022, l’Afrique du Sud se réveille avec un drame qui choque. Une vingtaine de jeunes gens a perdu la vie dans des conditions non encore élucidées. Le drame se passe dans une boite de nuit et les enquêtes ont débuté pour comprendre ce qu’il s’est passé dans cette ville d’un million d’habitants située sur l’océan Indien, à quelque 700 km au sud de Johannesburg.

Que s’est-il passé dans la nuit du 25 au 26 juin 2002 dans un night-club d’un township d’East London en Afrique du Sud ? La police qui est arrivée sur les lieux collecte déjà des indices et informations pour clarifier une scène de crime encore inerte. Sur les lieux, la police a découvert dix-sept corps dans cet établissement de nuit.

« Nous avons une information concernant 17 jeunes qui ont été retrouvés morts dans un bar de Scenery Park, à East London. Nous continuons d’enquêter sur les circonstances de ces décès », a affirmé le chef de la police provinciale, le général Thembinkosi Kinana,cité par l’ Agence France Presse sur place. Selon les premiers indices collectés, l’âge des victimes oscille entre 18 et 20 ans.

Sur des images amateurs circulant sur les réseaux sociaux, on découvre plusieurs cadavres des jeunes en question allongés sur le sol. Le fait qui suscite la curiosité est que visiblement, ces jeunes ne porte pas de traces de coup ou de blessures. Ce qui suscitent plusieurs théories. Les Sud-Africains se perdent en conjectures sur la cause de leur décès.


Certains parlent d’une mort par empoisonnement, quand d’autres indiquent qu’il pourrait s’agir d’un mort par bousculade. Mais la police se veut prudente. Le brigadier Tembinkosi Kinana a déclaré aux médias que « Les circonstances dans lesquelles ils sont morts font l’objet d’une enquête », ajoutant qu’il était trop tôt pour déterminer la cause du décès des jeunes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page