À la UneDiversSociété

Arabie Saoudite: le pays interdit le mariage des mineurs

Le ministère saoudien de la Justice a interdit le mariage des personnes de moins de 18 ans. Il a également fixé à 18 ans l’âge minimum du mariage.

Le ministre de la Justice et président du Conseil supérieur de la magistrature, Cheikh Walid Al-Samaani, a publié la nouvelle directive dans une circulaire envoyée à tous les tribunaux du Royaume d’Arabie saoudite.

Publicité

Selon PremiumTimes, les mariages d’enfants sont monnaie courante en Arabie saoudite, une fille sur sept se mariant avant l’âge de 18 ans. Mais le ministre saoudien de la Justice est en train de changer les choses.

Le Moyen-Orient abrite plus de 40 millions d’enfants mariées et ce n’est pas fini. L’Arabie saoudite est de loin l’État le plus influent de la région en raison de sa pertinence religieuse pour plus de 2 milliards de musulmans dans le monde.

Les Émirats arabes unis (EAU), malgré toute leur importance économique dans la région, ne peuvent pas comparer. Cette année encore, les Émirats arabes unis ont levé l’interdiction de la consommation d’alcool et de la cohabitation entre couples non mariés de sexe opposé. L’assouplissement des lois s’est heurté à l’indifférence générale du monde musulman, pourquoi? C’est juste Dubaï, et Dubaï fera ce que Dubaï fait – gagner de l’argent. Avec l’Arabie saoudite, il y a un espoir persistant que cela donnera une pause au monde musulman, en particulier les régions troublées d’Afrique qui admirent le royaume.

Publicité 2

Sans aucun doute, il existe la possibilité déprimante que les mariages non enregistrés continuent de passer sous le radar. La Turquie, qui a un âge légal de mariage de 18 ans avec un mariage à 17 ans autorisé avec cours légal, continue d’avoir des enfants mariées.

Le cadre juridique protégeant les enfants est cependant bon malgré tout. Le cas d’une jeune Yéménite de 9 ans mariée à un homme de cinq fois son âge, qui a ensuite réussi à saisir le tribunal pour obtenir réparation et a obtenu sa liberté, met cela en perspective. Les enfants ne devraient pas avoir à se battre pour avoir une vie décente, mais s’ils le doivent, mieux vaut avoir une chance de se battre comme celle qu’offre un cadre juridique protecteur.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page