AfriqueDiversPolitique

Avant de quitter le pouvoir, Goodluck Jonathan fait un règlement de compte au chef de la police

Dans quelques semaines, Goodluck Jonathan va céder son fauteuil à Muhammadu Buhari, le vainqueur de la dernière élection présidentielle au Nigeria. Ce qui veut dire que pour le moment, Goodluck Jonathan est toujours le président du Nigeria et il le restera jusqu’à la prestation de serment du nouveau président qui se tiendra au courant du mois de mai.

En attendant son départ, il aurait décidé de régler les comptes à certains responsables de la police, à l’instar de Suleiman Abba, le chef de la police, nommé il y a moins d’un an. On se souvient que c’était en août 2014 qu’il avait été nommé comme le chef de la police.

Publicité

Aucune raison officielle n’a été communiquée. Mais le journal national a affirmé que le président sortant était sous la pression de certains de ses partisans qui l’ont demandé de limoger Suleiman Abba. C’est la raison pour laquelle il a pris la décision de le limoger.

Les partisans de Goodluck Jonathan estiment qu’il fallait limoger le chef de la police suite à sa gestion des élections présidentielles.

On voit à travers cette décision qu’il s’agit surtout d’un règlement de compte de Goodluck Jonathan et de ses partisans. Ce policier méritait-il vraiment d’être limogé ?

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer