Cameroun

Cameroun: le SDF pousse les manifestants à revendiquer le fédéralisme

Le principal parti de l’opposition au Cameroun, le Social Democratic Front (SDF) vient de faire une annonce des plus surprenantes. Alors qu’on s’attendait à ce qu’il se prononce en faveur du retour au calme et au dialogue, l’on a été surpris d’apprendre que le SDF a demandé aux différents syndicats d’intensifier leur mouvement de revendication et d’ajouter à celle-ci l’idée de la formation d’un Etat fédéral.

A en croire nos confrères de koaci, John Fru Ndi, le président du Social Democratic Front dont le siège se trouve à Bamenda dans la région du Nord Ouest, a lancé un appel à l’endroit des Camerounais de tous les bords, leur demandant de rejoindre les revendications formulées par les manifestants dans la partie anglophone du pays. D’après ce leader, le but ultime doit être d’obtenir le fédéralisme. Cet appel a été lancé en début de semaine.

Publicité

Visiblement, l’appel de John Fru Ndi semble être tombé dans des oreilles de sourds, puisque jusqu’ici aucun autre syndicat ni parti politique n’a exprimé sa solidarité à cette idée.

“Le comité exécutif national du SDF, dont le projet de société porte sur le fédéralisme, « lance un appel à tous les camerounais de bonne volonté de se joindre au combat en vue d’instaurer le fédéralisme, seul moyen de gouvernement, apte à assurer le mieux possible, le caractère bi-judiciaire, bi culturel ou de développement au travers duquel les particularités des Etats fédérés peuvent être prises en compte sur l’ensemble du territoire national », peut-on lire dans un communiqué du SDF.

Pour le gouvernement, cet appel lancé par Fru Ndi est qualifié comme la « surenchère démagogique et populiste ». D’après le pouvoir de Yaoundé, les revendications liées au fédéralisme n’ont aucun fondement, le Cameroun reste « UN » et « INDIVISIBLE » a réitéré le gouvernement.

Publicité 2


Pour l’heure, les autorités camerounaises qui étaient en pleine négociations avec les différents mouvements des grévistes ont suspendu provisoirement les échanges. Aux dernières nouvelles, les rencontres reprendront dans les  prochaines heures.

« Les négociations avec les enseignants reprendront lorsque le mot d’ordre de grève sera levé. Le Premier ministre ayant accompli les préalables exigés », a indiqué Paul Ghogomu, Coordonnateur de la mission interministérielle mise sur pied par le chef de l’État pour négocier avec les syndicats d’enseignants.

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer