Monde

Capturé par Al-Qaïda en 2011, l’otage Sud-africain vient d’être libéré

C’est officiel, le gouvernement Sud-africain a annoncé, jeudi 3 août, la libération de Stephen McGown, l’otage Sud-Africain retenu par le groupe terroriste Al-Qaïda au Mali depuis 2011.

Lors d’un point de presse animé jeudi 3 août à Prétoria, la ministre des Affaires étrangères, Maite Nkoana-Mashabane a déclaré « notre compatriote Stephen McGown a été libéré le 29 juillet 2017. Nous sommes heureux qu’il soit libre ». Elle s’est dite « ulcérée par les activités des groupes comme Al-Qaida, l’Etat islamique (…), qui kidnappent des citoyens innocents ». « Souvenez-vous qu’il était un simple touriste à Tombouctou », a-t-elle lâché.

Quant aux circonstances de la libération de l’otage, la ministre n’a pas donné de précisions. Elle a seulement ajouté que M. McGown a subi un examen médical de routine.

« Nous lui souhaitons un excellent retour chez lui », a-t-elle ajouté, rappelant que la mère de ce dernier était décédée cette année.

Le 25 novembre 2011, Stephen McGown âgé de 42 ans, avait été enlevé à Tombouctou dans le nord du Mali. L’enlèvement avait été revendiqué par le groupe djihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamaique (Aqmi).

En plus de l’otage Sud-Africain, Al-Qaïda au Mali avait enlevé en même temps, trois autres personnes. Il s’agit du Néerlandais Sjaak Rijke. Celui-ci a été libéré en 2015 par les forces françaises. Ensuite, le suédois Johan Gustafsson, relâché en fin juin 2017, et un Allemand qui a perdu la vie en tentant de résister à ses ravisseurs.

L’ancien otage a pu revoir sa femme et son père, et ce dernier a déclaré qu’il était « en bonne santé et aussi fort qu’avant »« Il a été bien traité », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse à Pretoria.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page