AsieMonde
A la Une

Chine: En colère contre le gouvernement, un chauffeur de bus tue délibérément 21 personnes (PHOTOS)

Un chauffeur de bus en Chine nommé Zhang, a écrasé un bus rempli de passagers dans un réservoir en Chine, quelques heures après avoir découvert que sa maison avait été démolie par le gouvernement, selon les médias chinois.

Selon des rapports de police publiés lundi, 21 personnes sont mortes et 15 ont été blessées le 7 juillet dans ce drame qui s’est déroulé à Anshun, dans la province pauvre du Guizhou dans le sud-ouest de la Chine. À bord, se trouvaient des lycéens qui se dirigeaient au centre d’épreuves du baccalauréat chinois.

Publicité

Sur des images de vidéosurveillance diffusées par les autorités, le véhicule change brutalement de trajectoire et traverse le sens de circulation opposé avant de défoncer une barrière de sécurité et de plonger dans un lac situé en contrebas d’une petite pente.

Chine: En colère contre le gouvernement, un chauffeur de bus tue délibérément 21 personnes (PHOTOS)

Selon la police d’Anshun, dans la province du Guizhou, dans le sud-ouest de la Chine, 5 des 12 étudiants qui se trouvaient dans le bus sont morts.

Selon la police, Zhang a normalement commencé son travail à midi, mais le jour de l’incident, il a demandé à un autre chauffeur s’il pouvait prendre sa place et commencer plus tôt.

Selon la police, juste après 9 heures du matin, il a acheté une bouteille de baijiu, un alcool chinois fort, avant de la verser dans un récipient en plastique qu’il a bu.

Chine: En colère contre le gouvernement, un chauffeur de bus tue délibérément 21 personnes (PHOTOS)

Au moins 200 ml de baijiu ont été trouvés par la police près du lieu de l’accident.

Juste avant l’accident, Zhang a envoyé à sa petite amie un message vocal sur l’application de messagerie WeChat, qui disait “fatigué du monde”.  Avant de conduire l’autobus dans le réservoir, certains passagers ont vu de la bouteille de boisson en plastique sur le siège du conducteur.

Le quotidien chinois, China Daily, a déclaré que Zhang avait loué la propriété quand il travaillait dans une usine de moteurs diesel dans le district de Xixiu à Anshun mais qu’il n’y avait pas vécu depuis un certain temps.

Publicité 2

Les expropriations de terrains et les démolitions de logements par des responsables locaux pour réaliser des projets de développement constituent une source majeure de colère et d’instabilité en Chine.

La police a déclaré qu’il savait que la maison avait été marquée pour démolition dans le cadre d’un «projet de reconstruction d’un bidonville» et qu’il avait demandé une indemnisation et de nouveaux logements, mais bien qu’il lui a été proposé 10 360 $ pour avoir perdu la maison, il ne l’a pas réclamé et il  a refusé de nouveaux logements, rapporte le China Daily.

Chine: En colère contre le gouvernement, un chauffeur de bus tue délibérément 21 personnes (PHOTOS)

Ce genre de démolition se passe régulièrement en Afrique également. Par exemple, au mois de mai de l’année dernière, le gouvernement en Guinée a créé de nombreux sans-abris en pleine période de ramadan.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page