Sport

Football: Christian Bassogog rompt le silence et répond à ses détracteurs

Suite à la lecture de sa dernière publication sur Instagram, l’international camerounais Christian Bassogog ne serait pas content de l’attitude d’une ou de plusieurs personnes de son entourage.

Au regard du contenu de son message, il serait même très remonté contre certains qui lui sont proches, dont il n’a pas voulu décliner leur identité.

Dans sa publication Instagram, il écrit: « La mort de quelqu’un ne vient pas de loin, méfie toi de tes proches, car la seule personne à qui tu peux te confier c’est au seigneur, c’est le seul qui voit ce que tu vis et souffre, mais il faut toujours croire en soi quoi qu’il arrive dans la vie. Bon début de semaine sous la protection de Dieu ».

Un message qui ne semble pas anodin mais adressé à des personnes bien précises. Selon plusieurs internautes, Christian Bassogog serait victime de déclarations calomnieuses venant de son entourage ou encore d’une quelconque attaque à laquelle il n’est pas resté totalement insensible.

L’on a encore en mémoire ces propos diffamatoires relatives à son âge, après la Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017, où il a été un véritable héros pour le Cameroun. Beaucoup de gens sur les réseaux sociaux, affirmaient que Bassogog, méritait plus que l’âge qui lui est attribué, vu sa corpulence et surtout son gabarit.

Pourrait-on affirmer que c’est pour cela que celui qui a été le meilleur joueur de la dernière coupe des Nations Gabon 2017, a tenu à répondre, en gardant le visage tourné vers le seigneur?

Le sociétaire de Henan Jianye FC a laissé entendre très clairement qu’on ne peut compter que sur soi et en Dieu, car le mal ne vient jamais de loin… Que lui arrive-t-il? Que lui a-t-on fait? Nous ne saurons en dire plus.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page