LifeStyle

Voici comment gérer 4 crises habituelles chez les enfants

En tant que parent, il est important de veiller à l’éducation de son enfant. Selon les psychologues l’éducation d’un enfant dépend de sa stabilité mentale, son épanouissement et les principes qu’il développera.

A travers cet article, Afrikmag vous aide à gérer les crises de nerfs de vos enfants qui peuvent parfois se transformer en un véritable enfer.

Publicité

1-Voler

C’est un comportement normal tant que la notion de propriété n’a pas été comprise. Au fil du temps, cette attitude tend à se dissiper d’elle-même. Elle peut également être un moyen d’attirer l’attention. Il peut s’agir de la jalousie ressentie pour le frère ou la sœur qui, par exemple, excelle dans une discipline alors que lui non.

Alors, comment doivent réagir les parents quand ils se rendent compte du péché de leur enfant ? Communiquez avec votre enfant et expliquez lui que l’attitude n’est pas correct. Corrigez le si besoin est.

2-Faire des caprices

Cela peut vite devenir très énervant d’être constamment dérangé par son enfant quand on est au téléphone par exemple ou concentré à faire les papiers ou les corvées de la maison. D’une manière générale, essayer de limiter chacune de vos activités et lancez un minuteur pour que l’enfant comprenne que tant que l’alarme n’a pas sonné, il doit s’occuper seul. Donnez-lui quelques jouets pour faciliter la chose et souvenez-vous que la patience des plus jeunes est beaucoup plus courte que celle de leurs ainés.

3-Mentir

Entre 3 et 7 ans, les enfants ont tendance à mentir. Souvent. Tout simplement parce qu’ils ne font pas encore la différence entre le mensonge et l’imagination débordante dont ils font preuve à cet âge. Ce n’est que vers ses 7 ans, que l’enfant comprend ce qu’est un mensonge et va tester les limites. Les mensonges d’un enfant en âge d’aller à l’école peuvent être le fruit d’un manque de confiance envers les personnes qui s’occupent de lui. Il est donc important de créer une atmosphère affective et de confiance dans le foyer pour que l’enfant n’ait pas peur d’admettre ses erreurs.

4- Les conflits fraternels

Les disputes entre frères et sœurs sont souvent à l’ordre du jour, surtout quand ils n’ont qu’une petite différence d’âge.

Publicité 2


Les causes de querelles peuvent être diverses et variées et le mieux est de chercher à comprendre pourquoi les enfants se chamaillent, en leur parlant sans faire de distinction entre l’un ou l’autre. Les réconforter et leur donner un câlin est également le début d’une paix salvatrice entre les deux camps, ce qui vous permettra d’entamer les négociations et de trouver une solution au problème.

Emeraude ASSAH

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer