France

La consule générale du Maroc à Orly accusée de maltraitance par sa domestique. Vidéo

Une vidéo mise en ligne sur la chaîne You Tube d’Ali Lmrabet, montre des hommes qui échangent de vives voix avec une femme. Il s’agit de la domestique de Malika Alaoui, la consule du Maroc à Orly, qui accuse son employeuse de lui faire subir des violences.

Dans la vidéo, elle  demande aux hommes présents d’appeler la police. En revanche, la diplomate, nommée il y a à peine un an et demi, prie ces derniers de la laisser régler cette histoire avec son employée.

Publicité

Malika Alaoui, tente de s’interposer tout en essayant de refermer la porte sur les deux hommes avec lesquels elle discute.

“Vous voulez parler à la police?”, demande un des hommes, tandis que son compagnon essayait de savoir si la femme de ménage était séquestrée. Ce à quoi elle répond: “Oui monsieur. Si, si”.

“S’il vous plait”, supplie la domestique qui menace plus loin de se suicider si la police n’intervient pas. La consule tentait de ramener le calme au cours de la discussion. Elle propose aux deux hommes de se retirer  promettant que tout allait rentrer dans l’ordre.

“Écoutez messieurs, s’il vous plait, on va arranger le problème. Je vous en supplie” déclare la consule, rapporte le site telquel.ma. Cette proposition est immédiatement rejetée par l’un des hommes en ces termes: “On n’arrange rien. Elle a demandé la police, on l’appelle tout de suite madame”.

Voici ici le témoignage de la domestique

“Je suis Samira El Ghinaoui. Je suis venue du Maroc en décembre 2015. Je travaillais à Casablanca avant que madame Alaoui me contacte”.

Dans son témoignage publié dans une vidéo postée le 12 mars dernier, la domestique révèle que son employeuse lui aurait promis un salaire de près de 14 000 dirhams, en plus d’autres avantages si elle signait un contrat d’un an et demi renouvelable pour la même durée.

“J’ai moi-même arrangé mon visa et mon déplacement en France. Elle m’a dit qu’elle s’occuperait de ma carte de séjour et que je pourrais voir mon fils quand je veux”, ajoute-t-elle.

Jusque-là, tout se déroulait normalement jusqu’au jour où la domestique a signé le contrat. “Au bout de quatre jours, elle m’a donné le contrat que j’ai signé. Une fois le contrat signé, elle m’a interdit de sortir et de parler et m’a dit que j’étais en stage pour une durée de 2 mois. Elle m’a également annoncé que je devais débourser de mon propre argent pour me nourrir”.

Pub


Voir vidéo:

Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer