AsiePolitique
A la Une

Corée du Nord: ces choses à savoir sur celle qui pourrait succéder à Kim Jong-un en cas de décès

La santé du leader Nord coréen suscite de plus en plus des inquiétudes chez des gouvernants et hommes politiques coréens. Plusieurs médias révèlent que Kim Jung-Un serait dans un état critique d’autres par contre précisent qu’il se porte à merveille.

Selon des sources bien introduites, sa sœur cadette du nom de Kim Yo-jong serait la personne désignée pour succéder à Kim Jun-Un au cas où celui-ci décède.

Publicité

Dans un message publié sur les réseaux sociaux, la vice-présidente de HKSTV (Hong Kong Satellite Television) a annoncé la mort du leader avant de l’effacer quelques minutes plus tard. Cette information a été relayée par plusieurs médias chinois. Que Kim Jung-Un soit mort ou vivant, une chose est sûre, c’est que depuis le 11 avril, le leader nord-coréen a disparu des radars.

Dans ses colonnes, l’agence Reuters a indiqué qu’il a été aperçu dans une région Nord-est de la Corée du Nord. Cette information a été donnée sans plus de détails.

Après toutes ces informations il est difficile de savoir si Kim Jung-Un est encore en vie ou non. La question que se pose tout le monde actuellement est de savoir qui sera la personne qui succédera à Kim Jung-Un après son décès.

La personne qui serait mieux placée pour succéder au leader semble être Kim Yo-jong. Qualifiée de « plus sanguinaire que Kim Jong-un », Afrikmag vous présente les pistes qui démontrent que Kim Yo-jong sera la probable première future dictatrice nord coréenne au monde.

Premièrement, en décembre 2019, certains spécialistes et rapports ont indiqué que Kim Yo-jong avait été nommée à un poste similaire à celui de vice-président. Cette information aurait été confirmée par le quotidien japonais « Yomiuri ». « Kim Yo-jong a été officiellement nommé héritière en décembre 2019 par le comité central du Parti des travailleurs », avait révélé les quotidien.

Secondo, Kim Yo-jong est la personne qui orchestrait les plans de communication pour son frère aîné, acte qui l’a propulsée au département de communication du régime en 2011. Vu son efficacité et sa clairvoyance politique, elle a été nommée au sein du régime actuel en tant que directrice de la propagande. Dans cette nouvelle fonction, celle-ci travaillera à polir l’image de son frère auprès des populations et des acteurs politiques internationaux.

Tertio,  Kim Yo-jong a un autre trait qui la différencie de son frère et qui fait d’elle une personne atypique, elle évite beaucoup les caméras. La dernière fois qu’elle a été aperçue c’est en 2012, lors des obsèques de son père. En ce moment-là, elle n’avait que 23 ans.

Outre cela, son caractère de fille intransigeante lui a permis d’accéder au Parti des travailleurs de Corée qui était d’ailleurs une instance de décision dirigée par son frère.

En plus de ses fortes implications lors de la rencontre historique entre les deux Corées au moment des jeux Olympiques, Kim Yo-jong aurait joué un rôle très important dans le rapprochement du Président américain, Donald Trump et Kim Jung-Un après leur discorde sur l’arme nucléaire.

Publicité 2

Enfin Kim Yo-jong a étudié en toute discrétion et sous haute protection dans une école privée de Berne, en Suisse, avant de revenir en Corée du Nord à la fin des années 2000.

Selon plusieurs sources, Kim Yo-jong, la probable héritière du trône parle français et anglais couramment.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer