À la UneCôte d'IvoireCôte d'Ivoire
A la Une

Côte d’Ivoire-Fin d’exil/ Damana Pikass et Koné Katinan seront-ils arrêtés à l’aéroport devant le Hcr

En exil depuis plus de 10 ans au Ghana, des militants, cadres et responsables du Front Populaire Ivoirien vont effectuer leur retour sur leur terre natale dans quelques jours. Parmi eux, on note deux personnalités qui semblent avoir reçu des gages de la justice ivoirienne.

C’est la fin d’exil pour plusieurs responsables du FPI à partir du vendredi 30 avril 2021. Exilés au Ghana, ils sont en route pour la Côte d’Ivoire via les airs. Parmi ceux qui regagnent leur pays dans quelques jours, on note la présence du ministre Justin Koné Katinan et Damana Adia Pickass.

Publicité

La présence de ces deux personnalités dans le convoi des exilés qui rentrent interroge. En effet, leur retour en Côte d’Ivoire signifie qu’ils ont forcement obtenu des assurances avec les autorités ivoiriennes. A moins qu’ils aient des tendances suicidaires, Damana Pikass et Koné Katinan ne pouvaient revenir dans leur pays ainsi.

De fait, Pikass est ce responsable du FPI qui s’opposant à la publication de résultats non consolidés par la Commission centrale de la CEI, avait empêché le porte-parole de la structure par la force de les communiquer. Ses images ont fait le tour du monde et ont été interprétées comme étant la preuve que le camp Gbagbo ne voulait pas accepter les résultats de la présidentielle de 2010.

Publicité 2

Quant au ministre Koné Katinan, Ouattara a tout tenté pour le faire extrader du Ghana depuis 2012. Il a aussi été cité dans l’affaire du casse présumé de la BCEAO. Sa tête était régulièrement mise à prix par le régime Ouattara. S’il revient, c’est que beaucoup d’eau a coulé sous le pont. Que risquent-ils vraiment ? Vont-ils être arrêtés à leur descente d’avion ?

Dans ce retour organisé par le HCR et le Ghana Pickass, on enregistre aussi le retour de la soeur cadette de Laurent Gbagbo, Jeannette Koudou, de Mr Tahi Zué Etienne, de M. Véhi Tokpa et Innocent Kouabena ABOUO. Ces cadres du FPI disent revenir dans la droite ligne du processus de réconciliation entamé par le gouvernement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page