À la UneCôte d'IvoireSociété

Côte d’Ivoire/ Madeleine Tchicaya, première ivoirienne énarque, est morte

Elle faisait partie des femmes citées en Côte d’Ivoire comme exemples. La doyenne Madeleine Tchicaya a tiré sa révérence.

Publicité

Madeleine Tchicaya, la première femme diplômée de l’Ecole Nationale d’Administration, n’est plus. Elle a tiré sa révérence à 91 ans, dans une clinique de la place abidjanaise. Née en 1930, Madeleine Tchicaya s’est distinguée dans sa vie en passant brillamment, le concours de l’Ecole Nationale d’Administration et en y ressortant comme la première femme ivoirienne ayant eu son diplôme dans cette prestigieuse école, en 1965.

Ensuite, elle va s’engager en politique. Elle va être parmi les pionnières de la première grande association réunissant les femmes ivoiriennes, l’AFI. Contemporaine des figures comme Hortense Aka Anghui, Madeleine Tchicaya va s’imposer comme une figure de proue de la lutte pour l’indépendance de la Côte d’Ivoire, dans le milieu féminin en Europe.

Avant, en 1961, elle choisit l’enseignement après des études à Montpellier, en France. Elle avait pour amie une personnalité comme Marie-Thérèse Houphouët. Sur son militantisme à la tête de l’Association des Femmes Ivoiriennes, elle a du affronter le président Houphouët. Un épisode qui cimentera son ancrage populaire au sein de la gente féminine combattante.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page