Côte d'IvoireSécuritéSociété

Côte d’Ivoire/ Trois militaires tabassent un policier

Trois militaires ont copieusement tabassé à un sergent de police alors qu’il sécurisait le passage du cortège présidentiel, à Adjouffou, un quartier de la commune de Port-Bouët.

Le sergent de police Anoh Marcel a été tabassé sans raison par trois militaires. Alors qu’il était en mission de sécurisation du passage du cortège présidentiel, le dimanche 31 octobre 2021, il a été agressé par des militaires. La raison est qu’il leur a demandé de patienter, le temps que le cortège passe.

Il est environ 18 heures quand le sergent reçoit un message lui ordonnant de stopper la circulation. Instruction à laquelle il obéit. Mais contre toute attente, un groupe veut forcement déroger à l’ordre. Le sergent ne se laisse tout de même pas intimider et insiste toujours que le groupe patiente.

Côte d'Ivoire/ Trois militaires tabassent un  policier

Trois militaires se retirent du groupe subitement et viennent s’en prendre à l’agent de police. Ils lui infligent une sévère bastonnade avant de prendre la fuite. L’un d’entre eux, le soldat de première classe, Akedan Salomon, fusilier commando de l’air (FUSCOA) du Groupement aérien de transport de liaison (GALT), a été stoppé.

Le lieutenant-Colonel, Baodi Grégoire, Commandant des FUSCOA a ordonné son arrestation par le commissariat le plus proche. Il était détenu avant que la hiérarchie du GATL ne vienne le transférer. Il devra répondre de ses actes.

Lire aussi: Deux policiers se battent dans la rue pour un pot-de-vin pris à un conducteur-Vidéo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page