Burkina Faso

Criminalité transfrontalière: Les forces de sécurité du Togo et du Burkina font une patrouille mixte

Le Togo et le Burkina Faso veulent reprendre la question de la sécurité transfrontalière en main. Et pour concrétiser leurs ambitions, les deux pays comptent faire les choses autrement en vue de soulager leurs populations, victimes de l’insécurité et du banditisme au niveau de la frontière entre le Burkina Faso et la ville de Cinkassé, la frontière togolaise.

Criminalité transfrontalière: Les forces de sécurité du Togo et du Burkina font une  patrouille mixte

Publicité

En effet, les forces de sécurité des deux pays ont conduit une patrouille mixte durant 4 jours. L’exercice a couvert la zone Cinkassé-Mandouri-Kombienga.

Criminalité transfrontalière: Les forces de sécurité du Togo et du Burkina font une  patrouille mixte

Sur le terrain, on fait état de ce que  l’opération a été dirigée par le ministre de la Sécurité du Togo, le Colonnel Yark Damehane et celui du Burkina-Faso,  Simon Compaoré. Les deux personnalités n’ont pas caché leur satisfaction. Elles se sont  déclarées satisfaites des résultats.

D’après un bilan des autorités  togolaises, on signale que ce sont 97 personnes, dont 2 soupçonnées de braquages qui ont été interpellées. Du côté du Burkina Faso, la patrouille a mis la main sur  47 suspects. Simon Compaoré s’est réjoui: “Nos deux pays doivent conjuguer leurs efforts pour garantir la sécurité de la population”.

Le ministre togolais de la Sécurité,  Yark Damehane, a prévenu que la coopération sécuritaire signifiait la fin de l’impunité pour les délinquants qui ne pourront plus jouer à saute-frontière pour échapper aux forces de l’ordre.

Yao Junior L

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page