Côte d'IvoireMusique

Décès de DJ Arafat : l’émouvant hommage de MHD depuis la prison

MHD communique depuis sa cellule. Le rappeur parisien de 24 ans, mis en examen dans une enquête sur une agression mortelle et placé en détention provisoire depuis janvier, a écrit une courte lettre à l’adresse de DJ Arafat, mort le 12 août, des suites d’un accident de moto.

Le message qui a été partagé mercredi, 14 août, sous la forme d’une lettre manuscrite puis d’une capture d’écran de téléphone sur le compte Twitter du producteur du rappeur, “Dsk on the beat” (son nom d’artiste) est empreinte de souvenirs partagés autour de leur passion commune : la musique aussi festive que bouillonnante.

Publicité

“Grand frère, janvier 2019 je suis arrivé à Babi (Abidjan, ndlr), on a fait la fête ensemble avec Bebi Philip, tu me faisais écouter tes prochains hits et un morceau qu’on devait bosser ensemble à l’avenir”, commence-t-il.

Décès de DJ Arafat : l’émouvant hommage de MHD depuis la prison

Et de poursuivre…

“Grand frère, tu m’as inspiré dans l’afro, je t’écoutais et connaissais tes morceaux par cœur, tu es venu sur scène avec moi, j’ai dansé à tes côtés sachant qu’un an auparavant je ne te voyais que sur ma télé… Didier, pourquoi j’entends ton nom aux informations dans ma cellule? Tu me fais quoi là? C’est comme ça que tu nous laisse?”….

Pour MHD, « Yorobo », un des nombreux surnoms de DJ Arafat, a toujours été une figure tutélaire qui l’a énormément inspiré.

Voir l’intégralité de la lettre ci-dessous:

Décès de DJ Arafat : l’émouvant hommage de MHD depuis la prison

Décès de DJ Arafat : l’émouvant hommage de MHD depuis la prison

Tags

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée +224-669-00-03-21 aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

  1. L’extravagance prolongative satanique conduit violemment à la mort.
    Que cela vous serve de leçon.
    REPENTEZ-VOUS.
    …..Nous sommes dans un monde injuste,fou ,complice et corrompu.Appren
    ons à accepter que tout le monde ne peut jamais avoir la même appréhension sur un même évènement.Quand je me souviens des frasques routières de ce jeune homme qu’on appelle DJ Araphat,je me dis que toute la nation ivoirienne et surtout la police,sont responsables dans la mort cruelle de cet homme.Quand j’observe toutes ces fausses larmes et de crocodile .Quand j’écoute et vois tous ces hypocrites pleurer…..Quel monde?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer