À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Depuis la Haye / Le COJEP demande « la libération immédiate et sans conditions » de Affi et Guikahué

Le parti du Ministre Charles Blé Goudé a produit un communiqué le 7 novembre 2020 pour demander l’élargissement des leaders politiques ivoiriens arrêtés ces derniers jours. Le COJEP a dit se tenir « aux côtés des opprimés ».

« Le COJEP demande la libération immédiate et sans conditions des leaders de l’opposition mis aux arrêts. Le COJEP demande la levée du blocus devant les résidences du président Henri Konan Bédié et des autres leaders de l’opposition ».

Publicité

C’est la quintessence de la réaction du parti présidé par Charles Blé Goudé, ce samedi en fin de soirée.

Après avoir fait un état des lieux sur les violations des droits humains depuis la présidentielle du 31 octobre 2020, le COJEP a dénoncé et condamné « ces pratiques qui violent les droits élémentaires des hommes politiques« 

Face au durcissement des tensions politiques, le parti de Blé Goudé demande à tous les acteurs politiques de « privilégier le dialogue, seule voie pour sortir notre pays de cette autre crise postélectorale qui a déjà causé trop de pertes en vies humaines et de dégâts matériels. »

Disant « se tenir aux côtés des opprimés », le COJEP a réitéré qu’il ne ménagera « aucun effort pour l’instauration d’un État de droit en Côte d’Ivoire ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page