Qui est Emmerson Mnangagwa, le nouvel homme fort du Zimbabwé ?

0

On l’annonçait hier, le président Robert Mugabe a rendu sa démission. Celui qui était son vice-président, Emmerson Mnangagwa devrait prendre sa place. Retour sur le portrait de celui dont la chute a entraîné celle du plus vieux président au monde.

 

Publicité

Poulain de Mugabe

Emmerson Mnangagwa n’est pas connu pour sa douceur. Bien au contraire, c’est ce qui lui vaut le  surnom de «crocodile». Il est né le 15 septembre 1942 dans le district de Zvishavana, dans le sud-ouest du Zimbabwe, en ce temps là appelé Rhodésie. Suite à cela, il a grandi en Zambie. Fils d’un militant anticolonialiste, Emmerson a rejoint au milieu des années 1960 les rangs de la guérilla indépendantiste contre le pouvoir colonial. Quand il a eu 17 ans, Mnangagwa  a été envoyé en Chine par Robert Mugabe pour mettre sur pied le noyau de l’armée de la ZANU-PF, la ZANLA.

A son retour de la Chine, il a participé au sabotage d’une voie ferrée et au meurtre d’un fermier blanc.  Il fut ensuite arrêté, puis condamné à mort. Cependant, il a été gracié parce qu’il était mineur. Avec Robert Mugabe ils ont passé ensemble 5 ans en prison. Mnangagwa a toujours été un compagnon très privilégié de Robert Mugabe avec une position stratégique dans son gouvernement.

 

Magouilles

En 2008, Emmerson Mnangagwa a été chargé des élections auprès du président. Il a ensuite dirigé des fraudes et des violences qui ont permis au président Robert Mugabe de conserver le pouvoir malgré sa défaite au premier tour. A côté de cela, il aurait amassé beaucoup d’argent en aidant Laurent Désiré Kabila à combattre les rebelles en RDC.

En 1983, alors qu’il est chef du service de renseignements, Emmerson Mnangagwa pilote une brutale répression contre des opposants dans les provinces dissidentes du Matabeleland et des Midlands. Cette répression fait environ 20 000 morts. Il était considéré comme l’homme de la répression des années 80.  

 

La chute de Mugabe

La chute de Robert Mugabe est la conséquence directe de celle de son vice-président Emmerson Mnangagwa. La Première Dame, Grace Mugabe était la cause de cette éviction.

Publicité


Dimanche, Emmerson Mnangagwa, 75 ans, a été emmené à la tête du tout puissant parti au pouvoir, la Zanu-PF. Le parti a ensuite annoncé dans la soirée qu’il serait nommé mercredi président du pays par intérim, lui qui fût un pilier du régime Mugabe, puis ministre de la Justice, des Finances, du Logement, de la Défense et vice-président à partir de 2014.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X