Inspiration

Entrepreneuriat: L’association de Wilfried a soutenu 30 écoles défavorisées au Burkina Faso

Wilfried Ouédraogo est né au Burkina Faso. Il a grandi en Asie (Japon et Chine) et depuis quinze ans il vit dans la belle ville de Québec.

Wilfried a fait ses études primaires à l’école française de Pékin ainsi qu’à St Exupéry à Ouagadougou. Il a fait ses études secondaires au Lycée Franco-japonais de Tokyo. De plus, Il a également fait des études en marketing à l’Université Laval (B.A.A).

Wilfried Ouédraogo travaille depuis dix ans dans le milieu bancaire. Il a aussi fait huit ans dans le financement tout en développant ses connaissances personnelles et professionnelles dans l’immobilier. En effet, il  est inscrit à un programme de deuxième cycle en gestion urbaine et immobilière.

Publicité

 En 2011, il a fondé avec un ami, 360 Développement. C’est un organisme à but non lucratif qui soutient l’éducation et le sport au Burkina Faso par l’envoi de matériel dans les écoles défavorisées du Burkina. Depuis sa création, 30 écoles et plus de 22000 élèves ont bénéficié de ces dons. Wilfried Ouédraogo a officiellement lancé son entreprise Québec Immobilier International en 2014.

Son travail de Spécialiste en financement hypothécaire consiste à trouver les meilleures conditions de financement et refinancement possibles pour les acquisitions de propriétés au Canada.

Son entreprise a pour mandat principal d’accompagner toute entité physique ou morale qui désire investir dans l’immobilier au Canada et à l’international. Actuellement les opportunités d’investissement offertes sont en France, au Brésil et au Burkina Faso. Un second volet s’est ajouté récemment. C’est celui de l’implantation et le transfert de connaissances d’entreprises canadiennes dans le domaine immobilier à l’international. Précisément dans les pays émergents qui ont un besoin crucial d’améliorer les pratiques et connaissances dans le domaine de la construction.

Wilfried Ouédraogo explique son plus grand défi.

Survivre la première année. En tant que travailleur autonome, la première année nécessite beaucoup d’investissement en argent et temps pour très peu de retour sur investissement à court terme. Bâtir un réseau fiable prend du temps et des sacrifices. Il faut reculer pour mieux sauter. Pour y arriver, il faut avoir un sens aigu de la planification, des économies. Il faut choisir stratégiquement ses activités de développement d’affaires. Il faut cibler rapidement les partenaires clés de l’industrie et établir des partenariats “win-win”.

Publicité 2


Tags

Adjoba Koto

Hello, je suis Adjoba Koto, j'adore l'Afrique, la culture africaine, lire, écrire, danser, cuisiner. Je suis une grande passionnée du monde digital. Merci à tous pour vos messages. +225 89686134 akoto@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer