Uncategorized
A la Une

Éthiopie: 800 personnes tuées après avoir défendu «l’Arche d’Alliance»

Quelque 800 personnes auraient été tuées lors d’un massacre dans une église chrétienne à Axum, en Éthiopie, où les fidèles croient que l’Arche d’Alliance est abrité.

L’église Sainte-Marie de Sion est devenue un lieu de refuge pour les Éthiopiens de la région du Tigré fuyant la guerre civile du pays. Elle a été assiégée l’année dernière au milieu des affrontements entre les forces gouvernementales et les milices rebelles, qui ont fait des centaines de morts, qui sont connues du public que maintenant.

Publicité

En raison de la coupure des lignes téléphoniques de Tigré et de l’interdiction des journalistes, les estimations du nombre de morts ont varié. Alors que la région commence à renouer avec le monde extérieur, un diacre qui dit avoir été témoin de l’atrocité et de ses conséquences a rendu compte de ce qui s’est passé au cours du dernier week-end de novembre 2020.

Il dit avoir récupéré les cartes d’identité des victimes et aidé à des enterrements de masse. Le diacre, qui s’est entretenu avec l’Associated Press sous couvert d’anonymat parce qu’il vit à Axum, affirme que 800 personnes ont été assassinées. « Si nous allons dans les zones rurales, la situation est bien pire », a-t-il ajouté.

Parmi les morts se trouvaient des adorateurs locaux qui s’étaient précipités vers l’église pour défendre leur alliance, un coffre en bois qui aurait été construit pour contenir les dix commandements de Moïse.

Les atrocités du conflit du Tigré se sont largement déroulées dans l’ombre en raison de son isolement du reste de l’Afrique et du monde. Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, qui a remporté le prix Nobel de la paix en 2019 pour avoir fait la paix avec l’Érythrée voisine, a annoncé les combats alors que le monde se concentrait sur les élections américaines.

Il a accusé les forces régionales de Tigré », dont les dirigeants ont dominé l’Éthiopie pendant près de trois décennies avant son entrée en fonction, d’avoir attaqué l’armée éthiopienne. Les dirigeants de Tigré l’ont qualifié de légitime défense après des mois de tensions. Alors que le monde réclame l’accès au Tigré pour enquêter sur les atrocités présumées de tous les côtés et apporter de l’aide à des millions de personnes affamées, le Premier ministre a rejeté les «ingérences» extérieures.

Publicité 2

Il a déclaré la victoire fin novembre et a avancé qu’aucun civil n’avait été tué. Son gouvernement nie la présence de milliers de soldats érythréens, longtemps ennemis des dirigeants du tigré. Le meurtre continue, selon le diacre. Il a indiqué qu’il avait aidé à enterrer trois personnes les semaines passées.

Il existe certains faits et potentiels que l’Éthiopie possède et qui pourraient faire de ce pays un grand pays. Mais les dirigeants et le peuple éthiopiens devraient travailler sur certains aspects pour que l’Éthiopie devienne une superpuissance africaine.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page